Cameroun - Mise au point: Le Gouvernement confirme tacitement les négociations avec les learders sécessionnistes en faveur d'un cessez-le-feu au Nord-Ouest et au Sud-Ouest !

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Jul-2020 - 18h15   9702                      
29
Rene SADI CRTV
Un communiqué du ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, émet des réserves sur la déclaration en fin de semaine dernière de Ayuk Sisiku Tabe, le leader de l'Etat virtuel d'Ambazonie, sans pour autant y apporter un démenti formel.

Suite à la sortie en fin de semaine dernière du leader du gouvernement intérimaire de l'Etat virtuel d'Ambazonie, Sisiku Ayuk Tabe, consécutive à des négociations en cours avec les autorités Camerounaises pour un accord de cessez-le-feu dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le gouvernement a commis un communiqué ce lundi 6 juillet 2020, dans lequel il admet subrepticement des négociations en instance sans pour autant battre complètement en brèche la déclaration du leader "ambazonien". 

Ledit communiqué rendu public par René Emmanuel Sadi, le ministre de la Communication, indique que cette information véhiculée par le leader des détenus anglophones via les réseaux sociaux le 2 juillet 2020, "n'est pas conforme à la réalité". 

Il nuance cependant en laissant entendre que "le gouvernement réaffirme sa disponibilité à rechercher des solutions pacifiques à la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, notamment par la dialogue. Il est par conséquent ouvert aux différents contacts initiatives et propositions allant dans ce sens et le respect de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale du Cameroun". 

Le porte-parole du gouvernement appelle les groupes armés à cesser les atrocités contre les populations civiles, ainsi que la destruction des infrastructures. Aussi, il ajoute que les forces de défense et de sécurité vont continuer à poursuivre les opérations de sauvegarde de l'intégrité du territoire, contre les velléités des groupes séparatistes armés. 

En effet le 2 juillet 2020, dans une déclaration sur les réseaux sociaux, Ayuk Sisiku Tabe avait révélé que neuf de ses pairs et lui, avaient été contactés par les émissaires du gouvernement, pour négocier d'un "cessez-le-feu" dans la partie anglophone en conflit, tel que préconisé par les Nations-Unies.

Communiqué du MINCOM René Sadi (c) CIN
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique