Cameroun – Miss Monde 2016: Miss Cameroun accuse le COMICA d’avoir écrit à l’Ambassade des États-Unis pour lui dire qu’elle ne comptait pas revenir au pays après le concours

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Nov-2016 - 04h28   59794                      
16
Julie Nguimfack Cheugueu, Miss Cameroun 2016 Idrissou Arabo
Accusée par le Comité d’Organisation de Miss Cameroun d’être indisciplinée, Julie Cheugeu est finalement sortie de sa réserve.

Elle a à cet effet rendu public un communiqué dans lequel elle annonce la tenue d’une conférence de presse le 1er décembre prochain à Douala. Celle-ci, dit-elle, pourra être suivie en direct sur internet. Ci-dessous l’intégralité de son communiqué.

En date du 22 novembre 2016, la nouvelle de la non-participation de Julie Cheugue Miss Cameroun 2016 au concours Miss Monde n’a laissé personne dans le monde culturel indifférent. Qualifiée par le Comité d’Organisation de Miss Cameroun (COMICA) d’indisciplinée, Miss Cameroun dans un communiqué rendu public indique que celui-ci aurait tout à voir dans la décision de l’Ambassade des États-Unis de lui refuser le visa.

Nous avons tous assisté à des déclarations calomnieuses, enrobées de beaucoup de méconnaissance sur les faits réels et surtout animés par le désir de ternir l’image de «Miss Cameroun 2016» (que j’ai incarné, que j’incarne et que j’incarnerai toujours), tout en essayant de salir la réputation de ma modeste personne. Toute cette campagne qui s’est déployée sur les médias de masse comme sur les réseaux sociaux a causé et continue de causer beaucoup de mal tant à ma propre personne qu’à l’image de notre cher et beau pays.

J’ai pris le soin d’observer chaque attitude, d’écouter chaque parole et surtout de méditer sur les «pourquoi» et les «comment» de ce qui se faisait. Mon silence n’était donc pas un aveu de faiblesse, mais plutôt une mesure de sagesse; une sagesse que j’apprends chaque jour auprès de plusieurs ami-e-s, aîné-e-s, parents et grands-parents que vous êtes tous.

Je voudrais donc par ce communiqué rétablir une vérité certaine au sujet de la candidature camerounaise à Miss Monde 2016; je voudrais ensuite clarifier les faits sur la communication autour de mes rapports passés, présents et futurs avec le Comité Miss Cameroun (COMICA); je voudrais enfin par le présent communiqué annoncer ce qui sera l’avenir de ma mission comme Miss Cameroun 2016.

Sachant qu’un texte ne remplacera jamais une conversation orale, je vous invite d’ores et déjà à assister physiquement ou virtuellement à la conférence de presse que je donne ce jeudi 1er décembre 2016 à Douala et en direct sur internet. Au cours de cette rencontre avec les médias et les publics, j’apporterai toutes les réponses à ces trois points.

Il convient de préciser de prime abord que l’échec de la candidature camerounaise à l’élection Miss Monde 2016 ne peut pas m’être imputé. Car, j’ai été disponible en temps et en moyens pour que cette candidature soit un succès. En effet, ma décision de me présenter toute seule à l’ambassade des USA pour l’obtention du visa était une démarche ultime pour tenter de sauver un projet que les actes et les manquements du COMICA avaient déjà compromis: le COMICA, animé par des desseins que j’ignore a tôt fait d’écrire aux services de l’ambassade pour leur déclarer qu’ils craignent que je ne revienne pas au Cameroun après la compétition; le COMICA n’a pas répondu aux courriels du comité Miss Monde, créant ainsi un silence inquiétant qui a poussé Miss Monde à retirer ma photo sur leur site web en attendant la réponse du COMICA; le COMICA s’est dépêché de faire des déclarations télévisées en colportant des rumeurs sur ma prétendue intention de demeurer aux USA après la compétition.

Or, conformément au «code de conduite» qui lie Miss Cameroun au COMICA, la présidente était censée me faire une lettre d’accréditation qui aurait permis que ma participation soit acquise de fait, ce qu’elle a refusé de faire. Cet échec est aussi dû au non-paiement par le COMICA de la licence Miss Monde 2016 qui s’élève à 2500 $ (environ 1 500 000 FCFA). Le refus du visa est aussi dû au fait que le COMICA ait refusé de me remettre mes attributs (couronne et écharpe) pour mon rendez-vous du 21 novembre dernier au consulat des USA.

Soucieux de voir la beauté camerounaise sur les podiums du monde, le Ministère de la Culture a fait sur ma requête une lettre d’accréditation qui n’a hélas pas servi pour les raisons suscitées. Voilà sommairement les faits dans cette affaire; mais je vous donnerai en plus de détails et d’explications au cours de la conférence de presse de ce jeudi 1er décembre 2016 prochain à Douala et en direct sur internet.

SUR LE MEME SUJET:




Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique