Cameroun: Modernisation et sécurisation des installations électriques dans les logements SIC

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Feb-2019 - 05h56   774                      
0
Fruit d’un accord de partenariat avec Eneo Cameroon, cette nouveauté apporte une réponse pratique à un ensemble de problèmes. Entre autres, les incendies liés aux manipulations des installations électriques, le casse-tête des factures impayées laissées par certains anciens locataires indélicats, la relève erronée des index de consommation.

Quartier Makepe à Douala, ce jeudi 07 février 2018. L’Immeuble G IMPAIR du camp SIC est pris comme une sorte de cobaye d’une campagne d’installation de compteurs prépayés dans les logements SIC de Douala.

L’évènement se déroule sous les yeux de Joël Nana Kontchou, Directeur Général d’Eneo Cameroon, entreprise chargée de la production, de la distribution et de la commercialisation de l’énergie électrique et   Gabriel Bengono  Directeur Général de la Société immobilière du Cameroun, entreprise à capitaux publics .

Ainsi, démarre officiellement l’exécution d’un accord de partenariat entre les deux entreprises pour la modernisation et la sécurisation des installations électrique dans nos cités et en droite ligne avec les engagements pris par Eneo Cameroon auprès de l’Etat.

A cette occasion, l’assistance va apprendre que les  principaux axes de l’accord conclu entre les deux entreprises sont : La migration en mode prépayé du système de comptage des consommations électriques des clients des Immeubles SIC ; l’installation des compteurs à prépaiement lors de la réalisation des branchements alimentant les appartements des nouveaux logements ; la réhabilitation des installations électriques des immeubles en les mettant aux nouvelles normes, plus sûres ;  l’alignement des nouveaux projets de logements SIC aux nouvelles normes d’installations électriques.

Mis en place à la demande de la SIC,   l’accord de partenariat apporte une réponse pratique à un ensemble de problèmes que connaissaient les habitants de ces logements. Entre autres, les incendies liés aux manipulations des installations électriques, le casse-tête des factures impayées laissées par certains anciens locataires indélicats, la relève erronée des index de consommation, les files d’attente dans les agences aux périodes d’affluence, les contestations diverses de factures d’électricité.

« Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une fois le compteur prépayé installé, la consommation électrique est comme pour les téléphones. Avant de consommer, il va falloir d’abord recharger des unités, une situation qui permettra aux citoyens de mieux économiser l’énergie. Si une citoyenne achète par exemple une carte de 100 KWh, elle contrôlera elle-même sa consommation. En sortant de chez elle, elle peut désactiver si elle le souhaite, et le courant s’en va. Ce mode de comptage règle également la problématique de la facture commune, d’autant plus que chaque ménage possède désormais une unité qui lui permet de gérer la consommation de l’électricité dans un groupe habitant la même concession ou le même immeuble » a davantage expliqué dans son discours, Joël Nana Kontchou, Directeur Général d’Eneo Cameroon.

Au cœur de cette solution, l’installation des compteurs à prépaiement dans les logements SIC de Douala et Yaoundé est un des dispositifs technologiques de modernisation et de transformation du service électrique activés par Eneo Cameroon. L’entreprise a ainsi déjà commencé à respecter certains des engagements récemment pris en signant avec l’Etat du Cameroun   le 3ème avenant aux contrats de concession qui lient les deux parties. Il s’agit principalement des engagements pris pour la modernisation de l’exploitation, la vulgarisation des compteurs communicants (Post ou Prepaid), l’amélioration de la sécurité et l’amélioration de la qualité de service.

Ce sont des orientations qui entrent en droite ligne avec le projet de transformation du service public d’électricité lancé par Eneo Cameroon depuis 4 ans et dont l’un des volets repose sur la modernisation des infrastructures et du service au client. 

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique