Cameroun - Mœurs: Une étudiante de 19 ans accuse un député de viol et lui réclame 10 millions de FCFA

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Dec-2017 - 02h05   8732                      
9
Écharpe pour Député Archives
L’Honorable Fritz Ngeka Etoke a été filmé en tenue d’Adam par la «victime», actuellement incarcérée qui menace de publier ladite vidéo sur la toile si la somme exigée n’est pas versée.

L’honorable Fritz Ngeka Etoke, député à l’Assemblée Nationale, est accusé de viol par Christiane Arsène, étudiante de 19 ans, actuellement incarcérée à la prison centrale de Yaoundé. D’après l’hebdomadaire Kalara du lundi 4 décembre 2017, c’est depuis 2016 que l’élu du peuple vit une idylle avec la jeune fille, qui à l’époque était âgée de 16 ans. A en croire les dire de cette dernière, l’indexé aurait forcé sa partenaire à avoir avec lui des relations contre nature. S’en suivra donc une rupture entre les deux tourtereaux, suite au refus du député, de donner de l’argent à la jeune étudiante qui souhaitait se faire soigner après avoir constaté des blessures anales.

Le 7 septembre dernier, le député reçoit de son ex-compagne une vidéo sur Whatsapp, présentant Fritz Ngeka Etoke tout nu. Une preuve sans doute compromettante qui pousse l’émetteur du message à demander au député de lui payer une somme de 10 millions de FCFA. Dans le cas contraire, il serait sali sur la toile, peut-on lire dans le journal.

Un mois plus tard, Fritz Ngeka décide de porter plainte à la Direction de la Police Judiciaire (DPJ). Suite à un guet-apens orchestré par les éléments de police, la jeune fille sera interpellée et conduite dans les locaux de la police où elle sera bastonnée. Elle va reconnaitre les faits qui lui sont reprochés et va avouer avoir remis cette vidéo à un de ses amis étudiants. Ce dernier va prendre la poudre d’escampette quand il se rendra compte que la police est à ses trousses. Il demeure d’ailleurs introuvable à date. La jeune étudiante quant à elle, est restée en garde à vue pendant 16 jours avant d’être déférée à Kodengui, contrairement à ce que prévoit la loi.

En attendant la tournure que prendra cette affaire en examen au Tribunal de première instance de Yaoundé, la police et la justice mises à contribution par le député Fritz Ngeka Etoke, font feu de tout bois pour récupérer toutes les copies de la vidéo querellée, indique le journal.

 

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique