Cameroun – Mondial féminin 2019/Alain Djeumfa (entraîneur des Lionnes Indomptables): «Je crois qu’on a pas mal joué sur le plan technico-tactique, on a juste manqué d’un peu de baraka»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jun-2019 - 12h07   2375                      
10
Alain Djeumfa à Gauche Fecafoot
Pour le technicien camerounais, malgré la défaite, les lionnes ont respecté à la lettre le plan de jeu mis en place par ses soins, pour contrecarrer les velléités offensives des canadiennes

                       

L’équipe nationale de football féminin du Cameroun a débuté sa campagne française ce lundi 10 juin, par une défaite 1 but à 0 face au Canada. Après ce revers, Alain Djeumfa s’est présenté à la traditionnelle conférence de presse d’après match, histoire de revenir sur cette entrée ratée des Lionnes indomptables dans la compétition. Si l’on s’en tient à l’extrait de cette rencontre avec les journalistes, publié par la FECAFOOT sur son compte Facebook, le technicien camerounais, estime que la défaite de l’équipe nationale du Cameroun s’explique par un manque de chance, plutôt que par tout autre chose. «On a préparé une organisation pour jouer sur contre-attaque. Le Canada c’est quand même la 5e nation de football mondial en matière de football féminin, le Cameroun est 46e. Donc On ne pouvait pas venir ouvrir le jeu contre le Canada. Il fallait fermer tel qu’on l’a fait pour jouer sur contre-attaque. Je crois qu’on a pas mal joué sur ce plan technico-tactique, disons qu’on n’a pas seulement eu  la baraka. Car malgré les longs ballons, on a pu avoir deux occasion nettes de buts qui n’ont pas été concrétisées» A-t-il déclaré.

  Dans son discours, Alain Djeumfa a cherché quelque peu à arrondir les angles. Mais, les chiffres n’ont pas fait montre de la même complaisance envers Christine Manie et ses coéquipières. Les statistiques de fin de match, ont nettement illustré l’outrageuse domination des canadiennes tout au long de cette rencontre. Selon le tableau récapitulatif  des performances des deux équipes,  la formation nord-américaine, classée 5e au classement mondial, a enregistré 74%  de possession de balle, 16 tirs, dont 4 cadrés, 580 passes et 80% de précision de passes. Du coté des lionnes on a enregistré 4 tirs, dont 0 cadrés, 26% de possession de balle, 207 passes et 51% de précision de passes.

Les lionnes ont également péché par un manque d’allant offensif. La faute à un schéma de jeu  décousu, qui consistait à balancer de long ballons dans la surface adverse, en espérant que Gabrielle Aboudi Onguene ou alors Nchout Ajara ne fasse un miracle. Le milieu de terrain qui sert habituellement de relai entre la défense et l’attaque, mais également de dynamiteur du jeu camerounais, était inexistant. Raissa Feudjio et Ngock Yango se sont noyés dans la mouise canadienne. Du coup, les lionnes avaient de la peine a aligné 3 passes.

Pour le moment les lionnes conservent encore toutes leurs chances de qualification malgré cette défaite lors de ce match inaugural. Mais, ces dernières, devront montrer un tout autre visage  face aux Pays-Bas, le 15 juin prochain, pour se donner une chance pour la suite de la compétition.

                                                

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique