Cameroun - Monnaie électronique: Les transactions de mobile money ont atteint 3 500 milliards de FCFA en 2017, selon le FMI

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Sep-2018 - 17h50   3839                      
1
Abonné téléphone mobile Archives
Le Fonds monétaire international (FMI) a publié le 30 août 2018, un rapport sur l’économie camerounaise. Concernant le volet du Mobile Money, le FMI estime que, «les transactions de mobile money ont atteint 3,5 mille milliards FCFA [3 500 milliards FCFA] (17,5% du Pib) contre 0,3 mille milliard [300 milliards FCFA] en 2016».

Toujours selon l’institution de Bretton Woods, le nombre de comptes mobile money est passé de 9% de la population adulte en 2012 à environ 28% en 2016, sachant que seulement un quart des utilisateurs de téléphones portables utilisent les services bancaires mobiles, et il continue d’augmenter en 2017.

Le journal Essingan qui rapporte cette information ce lundi 03 septembre 2018 indique que selon le FMI, les services de mobile money lancés ont le potentiel de transformer et de stimuler considérablement l’inclusion financière. Mais pour l’heure, seulement 5 banques (Afriland, Bicec, Uba, Société Générale, et Ecobank) sur 12, proposent des services bancaires mobiles et les établissements de microfinance ne sont pas encore autorisés à le faire.

L’accès aux services financiers formels du Cameroun fait partie des plus faibles d’Afrique subsaharienne, bien que 38% du total des actifs bancaires et plus de la moitié des institutions de microfinance agréées de la région CEMAC soient implantés dans le pays.

Lancés en 2012, avec une moyenne annuelle de 150 milliards de FCFA selon des données de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), les transferts électroniques connaissent une montée fulgurante, car en dehors des transferts pour les tiers, plusieurs administrations et entreprises ont opté pour des paiements électroniques.

A ce sujet, les frais générés par les paiements électroniques devraient «exploser» en 2019 prévient le FMI, d’autant que des responsables scolaires ont décidé que c’est ce mode de paiement qui soit adopté pour des services relevant du ministère des Enseignements secondaires (MINESEC) où près de 2000 milliards de FCFA pourraient être mobilisés pour ce seul secteur de l’éducation nationale.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique