Cameroun - Municipales 2020: Les élections des conseillers municipaux annulées dans quatre communes de la région de l’Ouest

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Mar-2020 - 08h42   2891                      
0
Un bureau de vote archives
Le Tribunal Administratif de Bafoussam a décidé de la reprise du scrutin à Bafoussam Ier, Koutaba, Foumbot et Bandja.

Un peu plus d’un mois après la tenue des élections municipales (9 février 2020), tout est à refaire dans quatre communes de la région de l’Ouest. Il s’agit des communes de Bafoussam Ier, Koutaba, Foumbot et Bandja. Ainsi en a décidé le Tribunal Administratif de Bafoussam, le 24 mars 2020, au terme de l’audience du contentieux post-électoral.

16 recours en annulation des élections municipales dans les arrondissements de Bafoussam 1er, Noun-centre, Koutaba, Foumbot, Banka, Nkam-centre, Bandjoun, Mbouda, Bayangam, Foumban et Njimoun, Kekem et Bandja entre autres, ont été introduits devant le juridiction.

A Bafoussam 1er, «le recours en annulation introduit par la liste du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), conduite par le maire sortant Jules Hilaire Focka Focka, obtient gain de cause», précise le quotidien Le Messager dans son édition du 25 mars 2020.

La requête introduite par le RDPC accuse «la liste du Social Democratic Front (SDF) et l’organe en charge de la conduite des élections, Elections Cameroon, d’avoir favorisé l’achat des consciences, le bourrage des urnes, la confiscation des bureaux de vote par des membres de candidats et des fraudes massives».

Les élections ont également été annulées «dans une quinzaine de bureaux dans des écoles de l’arrondissement de Koutaba». Des annulations que la juridiction justifie par «le non-respect des heures de clôture qui aurait favorisé des votes multiples».

Le RDPC gagne aussi son procès, contre l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) dans l’arrondissement de Foumbot. Le procès introduit par l’UMS dans l’arrondissement de Bandja obtient gain de cause face à ELECAM et le RDPC. De même que celui initié par l’Union National pour la Démocratie contre ELECAM et son adversaire, le RDPC à Foumbot.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique