Cameroun – Nécrologie: L’ancien président tchadien Hissène Habré est mort en détention des suites de Covid-19

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Aug-2021 - 14h15   7617                      
10
Hissene Habré Paris Match
L’ex chef d’Etat du Tchad est décédé ce mardi 24 août 2021 en détention au Sénégal, où il avait été condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture.

Le ministre sénégalais de la Justice, Malick Sall, a annoncé ce mardi 24 août 2021 le décès de l’ancien président du Tchad, Hissène Habré, en détention au Sénégal où il avait été condamné en 2016 à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture. L’homme d’Etat de 79 ans aurait succombé à la pandémie de Covid-19 à l’hôpital principal de Dakar, à en croire le consulat du Tchad à Dakar, cité par le journal français « Le Monde ».

« Il y avait été transporté d’urgence après la détérioration de son état de santé alors qu’il était déjà hospitalisé dans une clinique privée de la capitale sénégalaise, où sa famille l’avait fait transférer de prison il y a quelques jours, a dit le consulat », indiquent nos confrères.

L’ex chef d’Etat tchadien a dirigé le Tchad de 1982 à 1990. Il avait été condamné en 2016 à la prison à perpétuité par les Chambres africaines extraordinaires, créées en vertu d’un accord entre l’Union africaine et le Sénégal, pour contrer son extradition vers la Haye, et avait été déclaré coupable de crimes contre l’humanité, viols, exécutions, esclavage et enlèvement. Une commission d’enquête tchadienne a ainsi estimé à 40 000 le nombre d’assassinats politiques perpétrés par son régime.

En décembre 1990, Habré quitte précipitamment N'Djamena, pourchassé par les rebelles d'Idriss Déby Itno, un de ses généraux qui lui avait faussé compagnie deux ans plus tôt. Chassé du pouvoir, Habré s’exile à Dakar au Sénégal, où il sera jugé et condamné, avant de passer définitivement son arme à gauche ce mardi 24 août.

 Il meurt quatre mois après la disparition de son bourreau, Idris Deby Itno, le 20 avril 2021 sur le terrain de combat.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique