Cameroun - Nkam: La désignation du nouveau chef de Dibeng suscite une vive altercation entre les populations

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Feb-2018 - 13h23   2971                      
0
Une vue de Yabassi, chef lieu du Département du Nkam Archives
Une bonne partie de la population de ce village de troisième degré accuse celui qui est appelé à les diriger de n'être pas de la lignée de la chefferie.

La désignation de Maurice Matanga à la tête de la chefferie de troisième degré du village Dibeng, dans le Département du Nkam, région du Littoral ne fait pas l’unanimité. Plusieurs habitants de cette localité le désapprouvent au motif que ce dernier ne fait pas partie de la lignée de la chefferie et donc ne peut prétendre les diriger. « La chefferie est patriarcale. Mais aujourd’hui, lorsque les autorités descendent avec un chef dans la poche en mettant de côté la famille régnante, qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse ? » S’interroge un des opposants au micro de Radio Equinoxe.

Une vive altercation a aussitôt éclaté samedi lors de l'installation, entre ces indignés et les partisans de Maurice Matanga adoubé par les autorités. « Il y a quatre candidats qui ont bien voulu se plier à ce jeu. Il a été convié à une concertation au cours de laquelle il était question de tabler sur des critères. Et nous étions proches de l’administration avec par exemples: la résidence, les intérêts et autres. Mais il se trouve que celui-là manipule l’administration. Vous devez comprendre qu’une chefferie, ça ne s’arrache pas. Ça vous revient de droit, vous n’avez pas besoin de militariser le lieu. Trop c’est trop », s’est insurgé un autre mécontent.  Les populations de Dibeng estiment que c’est à elles qu’il revient de proposer un chef à l’administration dont le rôle serait simplement de venir l’installer.

Maurice Matanga malgré cette tempête,  entend bel et bien régner à la tête de cette chefferie de troisième degré. Il tend la main à tous ses administrés. « La première mission qui serait la mienne là maintenant, c’est d’appeler mes frères parce qu’ils  demeurent  mes frères.  Je vais les convier pour qu’on travaille main dans la main », a-t-il indiqué. Ses partisans quant à eux soutiennent qu’il fait bel et bien partie de la lignée de la chefferie. « Monsieur Matanga Maurice, de père Dibeng et de mère Dibeng est de la lignée de lignée du premier chef du village Dibeng, sous administration coloniale. D’ailleurs qu’il y a eu un choix consensuel le 24 septembre 2016 des notabilités selon les us et coutumes Dibeng. Et Matanga était le choix consensuel. Aujourd’hui, Dibeng a son chef de troisième degré, monsieur Matanga Maurice », a scandé un de ses soutiens. D’autres appellent toutes les populations à s’aligner derrière leur nouveau roi car « après un match de football, quel que soit le gagnant, les acteurs s’embrassent », conclut un autre affidé du nouveau chef.

 

Auteur:
Wiliam TCHANGO
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique