Cameroun - Nord: 10 millions FCFA exigés par des malfrats pour la libération d’un otage

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Mar-2017 - 11h10   2407                      
0
Billets de banque en coupure de 10 000 FCFA Archives
L’octogénaire a été enlevé dans la nuit du 8 au 9 mars dernier par des individus armés non identifiés.

Dans la nuit du 8 au 9 mars 2017, Tchamaya Viché, un octogénaire a été pris en otage par des individus armés non identifiés dans la localité du Mayo-Nda, située dans la région du Nord. Le trihebdomadaire L’œil du Sahel du vendredi 17 mars 2017 rapporte que les ravisseurs ont exigé 10 millions FCFA pour la libération de l’otage. Le montant de la rançon a été communiqué le 10 mars dernier.


« Ils avaient laissé un numéro de téléphone le jour vde l’enlèvement de mon père. Je les ai appelés et c’est là qu’ils m’ont communiqué ce montant. Ou vais-je prendre une aussi grosse somme ? », s’interroge, alarmé Kaldoussa Malachie le fils de l’octogénaire. Et de poursuivre dans ses propos que « les ravisseurs m’ont fait savoir que c’est une personne qui me connait très bien et connait également mes capacités financières qui les a conduits à moi. Si je veux donc retrouver mo père, il me faut mobiliser cet argent ». Sauf que le fils déclare n’avoir qu’en tout, la somme de 500 000 FCFA.


Alors qu’il était en otage, le vieil homme âgé de plus de 80 ans a pu parler à sa famille par téléphone. « Quand j’ai appelé, ils m’ont passé mon père. Nous avons discuté et il m’a demandé de se battre pour le libérer de leurs mains. Il m’ont fait savoir qu’ils bastonnent mon père quotidinnement et que son sort se trouve entre mes mains », raconte le fils du captif.


Depuis le 10mars dernier, la famille de l’otage est sans nouvelle de celui-ci, peut-on lire dans le journal. Et pour cause, le numéro des malfaiteurs a été déconnecté au réseau Nextell. Un acte qui aurait été posé à la demande du commandant de gendarmerie de Touboro. Même si actuellement la famille est sans nouvelle de l’otage, l’armée pour sa part ratisse au quotidien les brousses de la localité en espérant coincer les malfrats te retrouver le vieil homme.

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique