Cameroun - Nouvelle déclaration du MRC de M. Kamto: «Nous allons porter plainte contre la CRTV… Notre Penalty a été bien tiré et marqué»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Oct-2018 - 12h39   1263                      
0
Le MRC, dont Maurice Kamto était le porte flambeau à la Présidentielle 2018, est de nouveau face à la presse à son siège de Yaoundé en début d’après-midi ce mercredi 10 octobre 2018.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a décidé d’en remettre une couche ce mercredi 10 octobre 2018, soit 48 heures après la dernière déclaration de son candidat qui a mis en ébullition tout le pays.

Alors que le gouvernement camerounais, les sympathisants du Régime Biya, les  militants et les caciques du RDPC, le partis au pouvoirs, continuent  de multiplier des sorties médiques pour condamner la décision du candidat du parti MRC de s’adjuger la victoire de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018 lors d’un point de presse le lundi 08 octobre 2018 au siège de son parti à Yaoundé, le MRC, sans se laisser intimider, a convoqué une nouvelle fois la presse ce mercredi pour une nouvelle déclaration.

Cette rencontre avec les hommes et femmes de médias qui a commencé en début d’après-midi, est en cours au moment de mettre cet article en ligne. Mais, Olivier Bibou Nissack, le porte-parole du candidat Maurice Kamto, a déjà fait quelques déclarations fortes.

En plus de réitérer que le penalty de son champion « bien tiré » le 07 octobre 2018 a été « bien marqué » (synonyme de j’ai remporté le scrutin du 07 octobre ndrl), Olivier Bibou Nissack a aussi annoncé que le candidat Maurice Kamto a décidé de déposer une plainte contre la CRTV.

Il accuse l’organe public camerounais de radiotélévision d’avoir diffusé de fausses informations au sujet des vrais faux observateurs de Transparency international. En effet, cette ONG spécialisée dans la lutte contre la corruption des gouvernements, a publié hier mardi, un communiqué pour informer l’opinion publique nationale et internationale qu’elle n’a envoyé aucun observateur pour la Présidentielle 2018 au Cameroun. Un démenti qui est tombé au moment où la CRTV passait en boucle le satisfecit de quelques observateurs présentés comme membre de Transparency international sur l’organisation du scrutin du 07 octobre.

Cette dénonciation a mis à nu, des manœuvres du gouvernement camerounais dans le but de crédibiliser l’organisation de la dernière élection présidentielle alors que l’opposition se plaint des irrégularités qui ont émaillé ce cinquième scrutin présidentiel après le retour du Cameroun au multipartisme.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique