Cameroun - Opération Epervier: Après le TCS, l’ancien recteur Bekolo Ebe remporte une nouvelle victoire judiciaire au Tribunal Administratif

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Jul-2021 - 15h50   7356                      
5
Pr. Bekolo Ebe Archives
L’ancien recteur de l’Université de Douala a récemment été déclaré non coupable de 24 fautes de gestion, dont certaines avec incidence financière évaluée à 2,4 milliards de FCFA.

Une deuxième victoire judiciaire pour Bruno Bekolo Ebe. L’ancien recteur de l’Université de Douala (2003-2012), écroué à la prison de Yaoundé-Kondengui depuis mars 2018, a été déclaré par le Tribunal Administratif de Yaoundé non coupable de 24 fautes de gestion, dont certaines ayant une incidence financière totale de 2,4 milliards de FCFA.

L’information est contenue dans les colonnes de l’hebdomadaire Kalara, paru le 21 juillet 2021. La décision du Tribunal Administratif de Yaoundé a été rendue le 13 juillet dernier, lit-on.

«Tel que cela apparaît dans l’extrait du plumitif de la décision rendue la semaine dernière, le Tribunal Administratif de Yaoundé, conduit ce jour-là par le chef de la juridiction, M. Anaba Mbo Alexandre, a jugé que le recours de M. Bekolo Ebe est recevable et partiellement fondé. Le collège des juges a donc annulé 08 fautes de gestion avec incidence financière et 13 fautes de gestion sans incidence financière qui lui avaient été imputées par le Conseil de Discipline Budgétaire et Financière (CDBF). De même, le collège des juges du tribunal administratif a requalifié en faute de gestion sans incidence financière 03 autres fautes de gestion qui avaient été considérées par le CDBF comme ayant une incidence financière sur les comptes de l’Université de Douala», renseigne le journal.

Le 22 janvier 2014, suite à un audit réalisé à l’Université de Douala, le CDBF du Contrôle Supérieur de l’Etat retenait 27 fautes de gestion contre l’ancien recteur. Une décision attaquée par Pr. Bekolo Ebe auprès du Tribunal Administratif de Yaoundé. Après la décision de la semaine dernière, seules 03 fautes de gestion ont totalement survécu.

Cette autre victoire judiciaire intervient un an et demi après la première. En février 2020, il avait été déclaré par le Tribunal Criminel Spécial (TCS) non coupable de détournement de 343 millions de FCFA.

Mais l’universitaire reste en jugement devant cette même juridiction dans le cadre d’un procès concernant un détournement présumé de 2,433 milliards de FCFA.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique