Cameroun - Ouest/Insolite: Une femme fait kidnapper sa propre fille pour exiger une rançon au papa de l’otage

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-May-2020 - 10h38   5649                      
7
Une voiture de la gendarmerie nationale Archives
La ville de Foumbot dans la région de l’Ouest a été le théâtre d’un vrai faux enlèvement, digne d’un scénario de film.

Depuis plusieurs mois, le Noun, un département de la région de l’Ouest, est devenu le terreau d’enlèvements d’enfants.

Le dernier kidnapping en date remonte au 19 mai 2020. Un enfant de 5 ans est enlevé par sa tante au domicile de ses parents, en l’absence de ces derniers.

Quelques temps après avoir appris, par un appel téléphonique de la kidnappeuse, l’enlèvement allégué de sa progéniture, la maman de l’otage alerte les forces de l’ordre et le père de l’enfant qui réside hors du Cameroun.

En réaction, la gendarmerie a mis en place une opération dans le but de récupérer l’otage. Mission accomplie en moins de 24 heures. L’enfant est sain et sauf. La kidnappeuse se fait épingler et son interrogatoire conduit aussi à l’arrestation de la maman de l’enfant.

«Grâce à la prompte réaction des fins limiers de la Brigade de Gendarmerie de Foumbot, une petite fille, enlevée le 19 mai 2020 à 16 heures par sa tante avec la complicité de sa mère, a été retrouvée le 20 mai 2020 à 14 heures, au domicile d'un individu sis au quartier compagnie. Les présumés kidnappeurs avaient pour intention d'exiger une rançon au père de l'enfant qui vit à l'étranger. Une enquête a été ouverte à la Brigade de céans», a révélé le service de presse de la gendarmerie nationale. Les personnes interpellées seront bientôt mises à la disposition de la justice, selon nos sources.

Au mois d’avril dernier, l’on avait enregistré dans le Noun, une dizaine d’enlèvements d’enfants avec demande de rançons. Certains otages ont été retrouvés morts, assassinés. Un phénomène qui a sorti de ses gonds, le Sultan Roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya. Le monarque avait alors lancé un appel pour la fin des enlèvements. Un appel apparemment tombé dans l’oreille d’un sourd.

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique