Cameroun - Parti Politique: Le MRC crie à l’«ostracisme» au Gabon

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 31-Aug-2020 - 12h37   3772                      
10
Des militants du MRC Archives
Le Mouvement pour le Renaissance du Cameroun au Gabon est confronté au renouvellement de son document de reconnaissance lui permettant d’exercer ses activités dans ce pays voisin, et pointe un doigt accusateur sur l’ambassadeur, Edith Noëlle Ondoua Ateba.

Les relations entre le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) et les pouvoirs publics sont toujours aussi tendues, y compris au-delà des frontières. Au Gabon, le courant ne passe pas entre cette formation politique et la représentation diplomatique camerounaise dans ce pays. Et pour cause, le MRC, confronté au renouvellement du document de reconnaissance lui permettant d’exercer pleinement ses activités au pays d’Ali Bongo, accuse l’Ambassadeur, Edith Noëlle Ondoua Ateba, d’être à l’origine de cette situation qui a souvent conduit à l’arrestation de ses membres.

Dans une lettre adressée le 27 août 2020 à la patronne de la diplomatie camerounaise au Gabon, le Secrétaire général de la fédération départementale du parti au Gabon, Serge Mitterrand Kenmeugne Sihomnou, déplore «l’ostracisme» dont est victime le MRC, en raison du peu d’intérêt porté par l’ambassadeur à sa requête visant au renouvellement de la reconnaissance de son parti en terre étrangère. Il se plaint par ailleurs de l’impasse donnée autour de ce dossier après plusieurs démarches entreprises auprès des services de l’ambassade, qui se sont avérées infructueuses.

Le cadre du MRC croit savoir que cette affaire purement administrative a glissé sur le terrain politique, aux relents d’une guerre RDPC-MRC. «L’importante fonction que vous occupez vous fait obligation de faire abstraction de vos convictions politiques dans le traitement administratif des dossiers des camerounais ou des partis politiques camerounais. Notre ambassade est transformée en représentation du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, NDLR), votre parti politique, le parti au pouvoir. Notre souhait est que vous-même, ainsi que vos services accordent au MRC la même attention républicaine que vous accorderez à votre parti le RDPC et à ses partis alliés au Gabon», lit-on dans la lettre.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique