Cameroun - Partis politiques: Célestin Djamen dément sa démission du MRC

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2020 - 17h54   10295                      
24
Célestin Djamen, militant du MRC Capture d'écran
Le Secrétaire National aux Droits de l'Homme et à la Gouvernance du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a tordu le cou aux rumeurs qui l’annoncent sur le départ, et a même rendu public le bilan de son département relatif aux marches du 22 septembre 2020.

Célestin Djamen est encore militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), et n’a pas démissionné comme cela a été annoncé le mercredi 23 septembre 2020 par certains médias à l'instar  de "Le Quatrième pouvoir" et sur la page Facebook "Équinoxe Soir", attribuée à l'émission éponyme diffusée tous les soirs sur Équinoxe TV. L’intéressé a lui-même apporté un démenti à cette nouvelle, non sans tancer vertement les médias qui l’ont vu hors de la barque du MRC.

« Le poisson aime l'eau, l'oiseau aime l'air, les journalistes aiment informer et les journaleux aiment la bêtise qui hélas, insiste toujours… C'est la 19ème démission que ces zozos sans foi ni loi m’attribuent. J'ignorais que le nom de Djamen était sucré dans vos lugubres bouches mais au point d'en devenir salé les bras m'en tombent », a-t-il réagi dans un message publié ce jeudi 24 septembre 2020 sur sa page Facebook.

D’ailleurs, sur la même page, Célestin Djamen s’est prémuni de sa casquette de Secrétaire National aux Droits de l'Homme et à la Gouvernance du MRC, pour rendre public le bilan des marches pacifiques initiées par son parti depuis le 22 septembre dernier, et qu’il a préalablement qualifiées de « flop ».

 

BILAN DE LA JOURNÉE DE MARCHE DU 22 /09/2020.

Impact économique

  1. Les opérateurs économiques des itinéraires de marche se sont vu invités par les FMO à suspendre leurs activités (Commerces, bars, lieux de loisirs…etc).

2.La circulation par endroits a été interdite.

3.Certains commerçants récalcitrants ont été contraints par la police et la gendarmerie à dégager au plus vite avant les assauts au gaz lacrymogène.

  1. Dans les carrefours les plus affluents, la situation est restée sous contrôle des Forces de Sécurité toute la journée pour maintenir le calme.

IMPACT social

1.Aucune casse de biens publics ou privés répertoriés.

  1. Quelques comptoirs de commerce brisés consécutifs aux déguerpissements de la foule ordonnés par les Forces de Maintien de l'Ordre.
  2. Aucune échauffourée entre la police et la foule.

4.De nombreux jets de gaz lacrymogène ont été cependant répertoriés dans certaines villes.

  1. Aucun casseur identifié

 

LES ARRESTATIONS DE CETTE JOURNÉE DE MARCHE.

Rapport provisoire :

REGION OUEST: 64.

Retenus dans les unités de Gendarmerie et de Police:

BANDJOUN 15

BAHAM 09

BAFOUSSAM 36

DSCHANG 04

BAFANG tous les interpelés libérés.

01 blessé,

MBOUDA 00

REGION CENTRE (141)

61 Identifiés

80 environs arrêtés la veille aux alentours du domicile du Président National.

MFOU 08

YAOUNDE 53 Identifiés.

80 non encore identifiés

01 blessé grave non encore identifié au cours des opérations policières nocturnes autour du domicile du Président National.

Plusieurs blessés légers. Des scènes de traitements dégradants observées au Commissariat Central n°1.

REGION LITTORAL 383 dont 83 identifiés.

08 journalistes interpellés et libérés

04 blessés graves, la DRPJ LITTORAL déclare les avoir pris en charge, 02 auraient été légèrement blessés... vérification en cours. Des personnes ont été interrogés dans le Mungo et ont été transférées à la DRPJ.

BERTOUA 01

Célestin DJAMEN

Secrétaire National aux Droits de l'Homme et à la Gouvernance (MRC)

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique