Cameroun - Patrice Nganang sur TV5MONDE: «Je suis totalement pour les anglophones»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Jun-2018 - 11h58   12090                      
104
Patrice Nganang Patrice Nganang
L’écrivain contestataire effectue en ce moment en France une tournée de promotion de son livre intitulé « la révolte anglophone ». Il dénonce un génocide en cours dans le Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

Patrice Nganang en France pour présenter « la révolte anglophone » son dernier livre édité par la maison Teham et consacré à la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis près de deux ans. Le  15 juin 2018, l’écrivain d’origine camerounaise était l’invité de  l’émission « 64 minutes le monde en français » de TV5 MONDE. L’universitaire a dénoncé d’entrée de jeu « une violence francophone » qui s’abat sur le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Il a accusé « des militaires totalement francophones » de  tabasser des gens, de violenter des femmes, de brûler villages et  propriétés.   

L’écrivain à succès rapporte que les anglophones ont formulé une demande d’indépendance pour avoir une gestion indépendante du pétrole qui se trouve à Limbe. Interrogé sur le soutien qu’il apporte aux anglophones en colère, il a eu cette réponse : « en tant qu’humain, en tant que citoyen, en tant que Camerounais je soutiens toute personne qui demande le changement qui en fait veut l’utilisation des richesses personnelles, de son sous-sol pour le développement de son  propre être. Donc je suis totalement  pour les anglophones ».

Selon lui, « il y a plusieurs centaines de morts anglophones.  La dimension du massacre est telle qu’on parle d’un génocide ». Pour lui ce n’est plus d’un conflit linguistique comme dans les années 70 qu’il s’agit. Il parle de la volonté de restitution de la structure d’un Etat qui existait avant 1961.

Patrice Nganang dit que la structure fédérale a été détruite par le parti unique, l’Etat et la tyrannie qui date de 1956. Il estime que c’est trop facile de dire comme Paul Biya que les revendications anglophones sont un complot contre le Cameroun. Il soutient qu’au Cameroun « l’être anglophone est dénié d’existence ». Et que dès lors son rôle en tant qu’écrivain  est de porter la voix de ceux qui ne sont pas écoutés. Nganang promet de rentrer au Cameroun et jure que « Paul Biya sera balayé ». Il conclut par cette phrase : « le peuple Camerounais est grand, le peuple camerounais ne mérite pas le régime qui l’a pris en otage ».  

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique