Cameroun - Péages routiers: Le prix du ticket de passage pourrait passer de 500 à 2 500 FCFA

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Sep-2016 - 17h20   56930                      
26
Peage routier au Cameroun Archives
Le processus de concession aux opérateurs privés des péages routiers est en cours. D’après les simulations effectuées par les entreprises soumissionnaires, les 500 FCFA actuellement pratiqués ne rendent pas le péage rentable.

Le prix du ticket de passage aux différents postes de péage routier pourrait passer du simple au quintuple. La question de la révision du prix du ticket de péage routier, actuellement de 500 FCFA et qui pourrait passer au moins à 2500 FCFA, est actuellement en étude au ministère des Travaux publics.

En effet, selon les informations relayées par le Quotidien de l’Économie du 13 septembre 2016, à la lecture des offres des entreprises pour la mise en concession partielle de la gestion des péages routiers, «le prix du ticket de péage devra passer au moins du simple au quintuple. Donc de 500 FCFA à 2500 FCFA. D’après les simulations effectuées par les entreprises soumissionnaires, les 500 FCFA actuellement pratiqués ne rendent pas le péage rentable».

C’est à la mi-juin 2016, le ministère des Travaux publics a publié un avis d'appel public international à manifestation d'intérêt, en vue de la sélection des entreprises ou des groupements d'entreprises devant accompagner le Gouvernement du Cameroun pour le financement, la conception, la construction, l'équipement, l'exploitation et la maintenance de 14 postes de péage automatiques sur certaines routes bitumées de son réseau routier.

«Le 11 août, le Gouvernement a clos la réception des offres de soumission. L’examen de ces offres permet de placer les derniers éléments du puzzle que constitue le projet de l’État au sujet des 14 postes de péage concernés. Celui-ci envisage d’abord de désigner, dans le cadre d’une mise en concession partielle, une entreprise pour l’aider à procéder à l’automatisation des péages, c’est-à-dire un partenaire qui va trouver l’expertise et les financements pour la construction des postes de péage conformes aux normes internationales», indique le journal.

Il faut dire qu’à ce jour, les 45 postes de péage du Cameroun ont un fonctionnement manuel et archaïque, avec des tickets coupés à la main par un personnel soumis à toutes les intempéries et toutes les tentations. Le projet d’automatisation des péages ne concerne que 14 postes les plus rentables, situés dans le triangle Yaoundé-Douala-Bafoussam-Yaoundé.

Selon Le Quotidien de l’Économie, si elle venait à être adoptée, cette mesure entrainerait une inflation en cascade des prix des denrées alimentaires, en passant par le prix du transport. De quoi faire jaser autant les transporteurs que les ménages.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique