Cameroun - Polémique autour des fonds de solidarité/Senior Barrister Emmanuel Ashu Agbor: "Atanga Nji est dans son droit..."

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Apr-2020 - 18h22   16239                      
216
Barrister Ashu Agbor Emmanuel Droits réservés
L'avocat au Barreau du Cameroun, par ailleurs président du "Reform Party", soutient la mise en garde du Ministre de l'Administration Territoriale aux partis politiques ayant initié des collectes de fonds dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. L'homme de Droit démontre également que le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun est dans l'illégalité en recevant des financements de l'extérieur.

Invité du programme "Équinoxe Soir" sur la chaîne de télévision privée Équinoxe TV le jeudi 9 avril 2020, Senior Barrister Emmanuel Ashu Agbor, Avocat au Barreau du Cameroun, est revenu sur la polémique qui enfle ces derniers jours au sujet des opérations de collecte des fonds, initiées par certains partis politiques dans le cadre de la lutte contre le COVID-19

Le Ministre de l'Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, avait demandé aux leaders de ces partis, parmi lesquels le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), de sursoir incessamment à cette initiative. Une démarche qu'a soutenue Barrister Ashu dans son argumentaire au cours de l'émission. 

"Je pense que le Ministre de l'Administration Territoriale est dans son droit. Je ne vois pas derrière l'action de ce ministre un geste machiavélique (...) lorsque le président du MRC demande qu'on lui envoie un représentant du DGSN (Direction Générale à la Sûreté Nationale) de du SED (Secrétariat d'Etat àa Défense), du Ministère des Finances..., on lui envoie ces représentants en tant que qui ? Et il signe en bas, président élu... ", commente le président du" Reform Party". 

Aussi, il démontre que les donations financières reçues par le MRC dans le cadre de son programme Survie-Cameroon-Survival Initiative, sont illégales, car proscrits par la législation en vigueur au Cameroun. Barrister Ashu conclut par ailleurs que cette opération dispose d'un agenda caché. Et pour lui, "il s'agit de l'érection d'un organe dirigeant en dehors de l'Etat".

 

Video de l'argumentaire de Barrister Emmanuel Ashu Agbor à Équinoxe TV : 

Intervention de Me Ashu Agbor (c) Équinoxe TV

 

 

 

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique