Cameroun - Polémique: Cité dans une affaire d’achat de consciences au MRC, le journaliste Ghislain Pierre Essono décline son implication

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Dec-2020 - 07h35   11429                      
6
Ghislain Pierre Essono archives
Notre confrère, en service à Canal 2 International, a été cité par le journaliste Roger Chantal Tuile et Célestin Djamen, le désormais ex-militant du MRC, comme intermédiaire dans une transaction politico-financière qui visait l’entrée au gouvernement de certains hommes politiques.

Cette semaine, les internautes ont eu droit à un échange assez houleux, par médias interposés, entre le journaliste Roger Chantal Tuile, interdit à vie de la pratique du journalisme au Cameroun par le Conseil National de la Communication, et Célestin Djamen, qui vient d’annoncer sa démission du MRC.

Le premier, dans une interview télévisée, a affirmé avoir initié une démarche en direction du second en vue d’un apaisement du climat sociopolitique. M.Tuile a précisé que les discussions qui ont suivi ont tourné autour des négociations pour l’entrée au gouvernement de certains militants du MRC, avec en prime de fortes sommes d’argent proposés, comprises entre 50 et 500 millions de FCFA.

En réponse, M. Djamen, dans une autre interview, accordée à Radio Balafon à Douala, a reconnu avoir rencontré son interlocuteur. Tout en soulignant qu’il ne connait pas personnellement Roger Chantal Tuile, il n’a pas nié être favorable à une entrée au gouvernement, si la proposition lui était faite.

Le point commun entre les deux hommes, c’est qu’ils ont fait mention de la présence du journaliste Ghislain Pierre Essono au cours de ces négociations.

Dans une mise au point, publiée le 18 décembre 2020, notre confrère, employé dans la chaîne privée Canal 2 International, «décline sans réserve toute implication de démarcheur éventuel pour l’entrée au gouvernement».

Il fait savoir que sa présence parmi les deux hommes politiques était fortuite, due à ses affinités personnelles avec l’un et l’autre.

Voici sa mise au point:

Une vidéo en circulation dans les réseaux sociaux fait de ma modeste personne, témoin d’une transaction politico-financière. Elle met en scène monsieur Célestin Djamen et monsieur Chantal Roger Tuile. Le premier est une vielle connaissance à qui j’ai eu la chance de donner le micro pour la première à son retour au pays en 2004 (j’étais alors modérateur des émissions culte de Radio Siantou: Policam/Zapresse /Grand Forum…)

Le second, un aîné de la profession, très aimé des auditeurs des mêmes programmes, est sachant de moi.

Je souhaite donc, dans le cadre d’une affaire privée, apporter les précisions suivantes:

1-sur la rencontre de Douala en trio, elle n’a été que fortuite. Il ne s’est jamais agi d’une séance de travail pensée et organisée et dont je serais un "mandataire d’État" pour négocier l’entrée à quelque gouvernement.

Ce soir-là, à Bessengue (un quartier de Douala, NDLR) nous parlions des affaires de notre cité: des partis politiques, de la CONAC, de CAMAIR-CO...

Comme depuis notre connaissement, j’ai la prétention d’avoir échangé sur la politique au sens de policies, c’est à dire des politiques publiques et jamais des transactions financières.  

La transhumance politique n’a pas été évoquée.

Aussi, je décline sans réserve toute implication de démarcheur éventuel pour l’entrée au gouvernement. Et, quel noble tâche formelle ou informelle, quel État pour vous donner à accomplir !!

A toutes fins utiles, j’aimerais  rassurer les intellectuels et le public que je reste journaliste pur, et employé de Canal 2 International.

Ghislain Pierre Essono

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique