Cameroun - Port de Douala: Malgré l’opposition de DIT et une décision de justice, l’autorité portuaire a repris les activités du terminal à conteneurs

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jan-2020 - 14h47   5922                      
7
Port de Douala capture d'écran
Les activités sont contrôlées par la régie mise en place le 6 décembre 2019.

Le travail a repris ce jeudi 2 janvier 2020 au terminal à conteneurs du Port Autonome de Douala (PAD). En fin de matinée, un premier bateau était déjà à quai au niveau de cette infrastructure en charge du chargement et du déchargement des marchandises.

«Toutes les équipes sont en place, le premier navire MAERSK est à quai depuis 10h et s'apprête à être traité. Deux autres navires sont attendus à quai après le 1er. Le président du conseil d'administration Shey John's Yembe, qu'accompagne le directeur général du PAD et celui des Douanes est venu s'assurer du bon déroulement des opérations de chargement et déchargement», informe Raoul Simplice Minlo’o, chef du département communication du Port. 

Ce travail s’effectue sous le contrôle de la régie créée par le conseil d’administration du PAD le 6 décembre 2019.

Terminal à conteneurs du PAD (c) Raoul Minlo'o

Pourtant, une décision du Tribunal Administratif de Douala, prise le 31 décembre 2019, ordonne la suspension de ladite régie. Mais l’autorité portuaire a décidé de passer outre ladite décision, estimant être dans son bon droit.

La direction du PAD a ainsi réquisitionné le personnel et le matériel de DIT (Douala International Terminal), la plateforme mise en place pour gérer la concession accordée en 2004 au consortium franco-danois Bolloré-APM, qui a expiré le 31 décembre 2019.

Afin de préparer la reprise du travail, Cyrus Ngo’o, le DG du PAD est allé rencontrer les employés de DIT hier 1er janvier. Il les a engagés à assurer la continuité du service public.

Le DG du PAD Cyrus Ngo'o (c) Raoul Minlo'o

En rappel, une procédure de renouvellement de la concession du terminal à conteurs du PAD avait abouti en septembre 2019 à la décision de l’opérateur italo-suisse TIL.

Mais, sur une requête de Bolloré-APM, le désormais ex-concessionnaire, le Tribunal Administratif de Douala la suspension de cette procédure. Le plaignant la juge irrégulière.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique