Cameroun - Port de Douala: Paul Biya fait suspendre le contrat de concession du terminal à conteneurs en pleine visite de Jean Yves Le Drian

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Oct-2019 - 19h11   24071                      
222
Paul Biya signs new decree Archives
Sur ordre du Chef de l’Etat, le Secrétaire Général de la Présidence demande au directeur général du Port de Douala de suspendre le contrat en cours de finalisation de l’attribution de la gestion du terminal à conteneurs, avec Terminal Investment Ltd.

S’agit-il du premier effet de la visite de Jean Yves Le Drian au Cameroun? Le Président Paul Biya vient d’ordonner la suspension des travaux de finalisation du contrat de concession avec le groupe italo-suisse Terminal Investment Ltd (TIL), récent adjudicataire provisoire du Terminal à Conteneurs (TAC) du Port Autonome de Douala (PAD).

«… en attendant les conclusions définitives de l’affaire société APM Terminals BV et Bolloré SA contre Port Autonome de Douala pendante devant le Tribunal Administratif de Douala et portant sur la requête de sursis à l’exécution de la décision no 00006219/DG/PAD du 08 janvier 2019», lit-on dans une correspondance ayant fuité sur les réseaux sociaux, signée du Secrétaire Générale de la Présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh et adressée au DG du PAD Cyrus Ngo’o.

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette décision inattendue tombe alors que le ministre français de l’Europe et des Affaires Etrangères, M. Le Drian achève ce 24 octobre 2019, une visite de deux jours en terre camerounaise. Il s’est entretenu avec le Président de la République hier à son arrivée.

Outre les sujets d’ordre politique, le chef de la diplomatie française a-t-il profité pour plaider en faveur de APM Terminals  & Bolloré SA? Rien n’est moins sûr. Toujours est-il que la correspondance du Secrétaire Général de la Présidence date du 23 octobre 2019, soit le jour de son tête-à-tête avec Paul Biya.

Le consortium APM Terminals  & Bolloré SA qui gère le TAC du PAD depuis quinze ans, a été évincé à la faveur du renouvellement de cette concession. Le marché a été confié à TIL.

Mais, Bolloré n’a jamais abdiqué. Après avoir saisi la justice, le groupe français a écrit au Chef de l’Etat le 12 septembre dernier pour contester sa mise à l’écart, qu’il juge irrégulière. Dans cette lettre parvenue à la rédaction de Cameroon-Info.Net, le groupe n’excluait pas de quitter le Cameroun.

«Nous avons néanmoins parfaitement conscience que l’avenir de notre groupe au Cameroun ne peut se concevoir si certaines autorités du pays souhaitent notre mise à l’écart et si nous ne parvenons pas à mettre un terme aux controverses aux controverses médiatiques et judiciaires conflictuelles dans lesquelles nous avons été conduits», a écrit Cyrille Bolloré, l’actuel patron du groupe appartenant à l’industriel français Vincent Bolloré.  

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique