Cameroun - Port de Kribi: Le premier bateau commercial attendu le 1er mars 2018

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Feb-2018 - 13h23   4378                      
1
Port de Kribi Archives
En prélude à cette échéance, les acteurs de la communauté portuaire de Kribi se sont approprié les procédures de passage des marchandises au sein de cette infrastructure les 15 et 16 février derniers à Kribi.

Le démarrage des activités commerciales au port autonome de Kribi se précise. Le premier bateau commercial devrait y accoster le 1er mars prochain avec environ 8 500 conteneurs. Cette précision a été donnée le 15 février dernier par Gervais Mendo, le directeur général adjoint de Ktc, lors d’un séminaire de vulgarisation des procédures de passage des marchandises organisé les 15 et 16 février derniers dans la ville de Kribi.

Selon le journal L’Essentiel du Cameroun en kiosque le lundi 19 février 2018, les acteurs de la communauté portuaire de Kribi se disent déjà prêts et n’attendent que l’arrivée de ce premier bateau. Cette imminence du lancement des activités commerciales a d’ailleurs été réitérée par Patrice Melom à l’ouverture des travaux de ce séminaire qui devrait faire des propositions pertinentes, en vue d’assurer le démarrage et le fonctionnement efficace du Port de Kribi.

Pour sa part, Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre des Transports, en soulignant les défis majeurs liés à la promotion de la compétitivité du Port de Kribi, a exhorté les participants à formuler des recommandations pertinentes, en vue de réduire les coûts et délais de passage, pour faire dudit port une référence internationale.

La simplification des procédures et leur dématérialisation sont d’ailleurs les grandes attentes des acteurs portuaires, comme l’a souligné El Hadj Oumarou, coordonnateur général du Bureau général du fret terrestre (Bgft). Et, «le brainstorming de Kribi visait justement à passer en revue l’état de préparation de l’ensemble des intervenants dans le processus de passage des marchandises et à mettre au même niveau d’information et d’implication les différents acteurs publics et privés en vue du lancement effectif des activités d’exploitation du Port de Kribi», apprend-on.

De manière plus spécifique, note L’Essentiel du Cameroun, il était question de «mettre en partage la vision du gouvernement concernant cette infrastructure, mettre en place un cadre permettant de mieux répondre aux besoins et exigences des opérateurs économiques.

Mais aussi, mutualiser les données, informations et expériences relatives au passage des marchandises afin d’améliorer les délais de passage, revisiter l’ensemble des procédures du commerce extérieur portées par les différents intervenants. Et enfin, évaluer le niveau de préparation des différents acteurs, éprouver le processus de dématérialisation des procédures du commerce international, et veiller à l’interopérabilité des systèmes d’information entre acteurs».

En substance, il s’agissait d’ancrer les jalons de la création d’une communauté portuaire compétitive et performante, à travers la mise en place des procédures simples, harmonisées, standardisées, prévisibles et transparentes.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique