Cameroun: Pour bénéficier des avantages fiscaux, les petites et moyennes entreprises sont conviées à adhérer aux centres de gestion agréées

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2017 - 01h23   2069                      
2
Photo de famille Caravanne de sensibilisation des PME F. NONOS
Elles y ont été invitées au cours de la 2ème édition des caravanes de sensibilisation lancées hier vendredi à Douala.

Après la première en 2016 à Yaoundé, la 2ème édition des caravanes de sensibilisation des très petites (TPE) et Petites entreprises (PE) a été lancée hier vendredi à Douala. Les Petites et moyennes entreprises (PME) sont donc conviées à s’inscrire dans les Centres de gestion agréées (CGA). Le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat (MINPMEESA), est venu le marteler aux acteurs du Littoral. « C’est une campagne de sensibilisation, spécifiquement le secteur des PME, celles qui sont dans l’informel, du commerce en général pour qu’elles soient plus productives et pour qu’elles puissent surtout créer l’emploi », a souhaité Laurent Serges Etoundi Ngoa. Tout en leur rappelant qu’elles doivent également savoir qu’elles bénéficient de plusieurs avantages fiscaux en allant dans un CGA. Les frais d’adhésion annuels ont été allégés et sont désormais fixés à 41500 FCFA pour un entreprise personnelle et 51500 FCFA multi personnelle.  

Une adhésion qui sonne comme un appel à suivre l’exemple de ceux qui en profitent déjà. « Quelques mois après mon adhésion, j’ai reçu un avis de vérification des impôts. Le CGA m’a fait savoir que j’étais dispensé du contrôle sur place pour  la période non prescrite pour toute adhésion avant le 31 décembre. J’ai eu ma rétrocession au 2ème semestre 2016 et au 1er semestre 2017 », confie sourire en coin un patron de TPE.  Institués par la loi de finances de 1997, les CGA sont des organismes privés sous forme associative agréées par le ministre chargé des Finances dont le but est d’apporter une assistance en matière de gestion, et d’accompagnement des obligations administratives diverses aux personnes physiques ou morales dont le chiffre d’affaires est inferieur ou égal à 100 millions FCFA.

Mais depuis le démarrage effectif des trois premiers CGA en 2010, le nombre des entreprises adhérentes est resté faible. Il est donc question, pense Etoundi Ngoa, qu’au vue de l’entrée en vigueur des Accords de partenariat économique (APE) entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) en aout 2016, de multiplier et de faire vivre cet instrument qui est le cadre par excellence d’aide et d’assistance aux PME face aux contraintes de l’environnement des affaires. L’objectif est de susciter une plus grande adhésion des TPE aux CGA pour toucher au moins 1000 acteurs du secteur par caravane. Au total, 14 centres repartis sur les 10 régions du pays sont opérationnels. Certains présents dans la région du Littoral ont reçu la visite dans leurs stands d’exposition du ministre des PME. Les échanges se poursuivent jusqu’à ce samedi et les adhésions restent attendues autant que la création des CGA. La prochaine caravane est prévue dans trois semaines à Bafoussam (Ouest).

Auteur:
Frédéric NONOS
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique