Cameroun: Pour résister à la concurrence des bières en canettes importées, les Brasseries du Cameroun lancent une ligne de bière en canettes

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Mar-2018 - 20h11   2826                      
0
Évaluée à 3 milliards FCFA, la nouvelle ligne a une capacité de production de 16 000 et 12 000 canettes de bière par heure respectivement pour les formats de 33 Cl et 50 Cl.

Pour son 70ème anniversaire célébré le 19 fevrier 2018, la Societé anonyme des brasseries du Cameroun (SABC) a inauguré sa nouvelle ligne de canettes dans son usine de Ndokoti, Douala. L’avènement de cette nouvelle chaîne intervient dans un environnement marqué par la concurrence dans ce segment de boissons. Une concurrence jugée déloyale par les acteurs du secteur, qui déplorent des imprortations frauduleuses des boissons en canette en provenance des pays voisins.

«La ligne canette/boite  que nous inaugurons est la garantie que nous allons pouvoir concurrencer les importations souvent malheureusement frauduleuses du Nigeria et de Guinée Equatoriale. C’est la garantie que le savoir-faire industriel du Cameroun est toujours à l’œuvre pour que ce pays ne devienne pas un désert industriel», a déclaré Emmanuel De Tailly, directeur général du groupe SABC.

Dotée d’équipements de dernière génération, la nouvelle ligne en service depuis le 24 octobre 2017 est évaluée à 3 milliards FCFA. Sa capacité de production est de 16 000 canettes de bière par heure pour les formats de 33 Cl et 12 000 canettes par heure pour les 50 Cl. Selon la SABC, filiale camerounaise du Français Castel, seules les bières sont produites pour l’instant. Des boissons gazeuses suivront par la suite dans ce nouveau packaging.  

Pour le brasseur qui élargit ainsi sa gamme de produits, il est question de satisfaire les consommateurs avec le meilleur rapport qualité-prix. Pour ce faire, la canette de 50 Cl est fixée à 500 FCFA et celle de 33 Cl à 450 FCFA et sera revue à 400 FCFA, a promis Emmanuel De Tailly. Cependant, a-t-on appris, les canettes vides sont actuellement importées d’Europe. Mais l’entrepcrisre veut se rapprocher de la Compagnie camerounaise d'aluminuim (ALUCAM) pour entrevoir la fabrication locale de ses contenants.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique