Cameroun - Présidentielle 2018: Elecam annonce 13076 Camerounais de l’étranger inscrits sur les listes électorales

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Aug-2018 - 15h41   3069                      
8
Siège d'Elections Cameroon Archives
Ils voteront le 7 octobre 2018 dans 56 bureaux de vote repartis dans 31 pays.

Dans un communiqué publié le 16 août 2018, Election’s Cameroon (Elecam) annonce 13076 Camerounais de l’étranger inscrits sur les listes électorales. Ils sont issus de quatre continents (Afrique, Amérique, Asie et Europe). Avec 10 123 inscrits dont 6676 femmes et 3447 hommes, l’Afrique regroupe les 3/4 de l’électorat de la diaspora. Le Gabon est le pays qui regroupe le plus grand nombre avec 3530 inscrits. Ces électeurs voteront dans 56 bureaux de vote repartis dans 31 pays.  

Il est à noter l’absence des pays comme les Etats-Unis où la diaspora camerounaise est pourtant l’une des plus importantes. A la lecture de ces chiffres, il est à relever une baisse presque de moitié (11296) des 24 372 Camerounais de la diaspora inscrits pour la présidentielle de 2011. Cette faible inscription se justifierait selon des observateurs, par la   double nationalité dont jouissent plusieurs de nos compatriotes pour des raisons évidentes de confort social. Une double nationalité non reconnue au Cameroun.

Les politiques et la société civile continuent de réclamer en vain l’adoption de la double nationalité pour permettre à la diaspora de s’impliquer davantage à la politique. Selon  le ministère des Relations extérieures (MINREX), environ 4 millions de Camerounais vivent à l'étranger. Si la double nationalité est adoptée, estiment des observateurs, la diaspora peut par sa participation, faire bouger les lignes dans un processus électoral transparent.

Au plan national, plus de 6 millions d’inscrits prendront part à la présidentielle du 7 octobre 2018 pour les besoins de laquelle plus de 23 000 bureaux de vote seront ouverts dans les dix régions du pays. Neuf candidats y prendront finalement part sur les vingt-huit déclarés, après le rejet le 17 août 2018 par le Conseil constitutionnel, des douze requêtes formulées par des candidats recalés.

 

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique