Cameroun - Présidentielle 2018: Jean-Jacques Ekindi n’aurait pas eu l’aval de son parti avant de soutenir Paul Biya

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2018 - 04h35   5093                      
24
J. J. Ekindi Facebook
Hilaire Zipang, conseiller municipal du parti du Mouvement progressiste (MP) à la commune de Douala 1er, a déclaré dimanche lors d’un débat télévisé que le président du parti, Jean Jacque Ekindi, avait décidé unilatéralement de déclarer son soutien à Paul Biya pour le scrutin du 7 octobre prochain.

Jean Jaques kindi se serait allié à Paul Biya suite à une décision personnelle. C’est ce qu’a affirmé Hilaire Zipang ce dimanche sur le plateau de «Droit de Reponse» sur Equinoxe Télévision.

Hilaire Zipang a déclaré que le Mouvement progressiste se bat toujours avec d’autres candidats à la présidentielle de l’opposition pour trouver un candidat consensuel afin de mettre fin aux 36 années de leadership de Paul Biya à la tête de la présidence de la République.

La sortie d’Hilaire Zipang indique clairement que la décision de Jean Jacque Ekindi de soutenir la candidature de Biya n'était pas unanime.

Jean Jacque Ekindi, qui a critiqué pendant des décennies le régime Biya, a annoncé jeudi que Paul Biya était le candidat idéal parmi les 9 candidats à la présidence. Le président de MP a été appelé pendant plus de 26 ans «le chasseur du lion» avant sa transformation le 20 septembre 2018 en «ami du lion».

Un autre critique du régime et ancien partisan des SDF, Albert Elimbi Lobe, a appelé le Cameroun à ne voter pour aucun candidat de l'opposition. Selon ce dernier, les candidats de l’opposition devaient être punis pour avoir refusé de former une coalition.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique