Cameroun - Présidentielle 2018/DG adjoint d’ELECAM: «Nous avons 6 500 000 potentiels électeurs»

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Jul-2018 - 20h38   1817                      
0
ELECAM: Passation de service, 29/05/2018 ELECAM
Abdoulkarimou indique que c’est après l’opération de toilettage que la publication de la liste définitive des électeurs qui prendront part au scrutin du 7 octobre 2018 sera publiée.

Dans l’édition du 11 juillet 2018 du quotidien Mutations, le Directeur général (DG) adjoint d’Elections cameroon (ELECAM) parle des mesures qui sont prises après la convocation du corps électoral pour l’élection présidentielle. De ses propos on retient déjà que rendu à ce jour ELECAM enregistre environ 6 500 000 potentiels électeurs. «Les inscriptions sur les listes électorales débutent le 1er janvier et s’achèvent le 31 août de chaque année. Elles se poursuivent jusqu’au jour où la convocation du corps électoral. Lorsqu’on inscrit, il faut consolider et toiletter le fichier. Il y a des électeurs nouveaux qui sont inscrits qu’il faut loger dans les bureaux de vote, il faut procéder aux modifications concernant des électeurs qui ont changé de lieux d’habitation et de vote, également vérifier l’orthographe des inscrits», explique-t-il.

Le corps électoral ayant été convoqué, ELECAM a actuellement deux principales implications. A en croire le DG adjoint d’ELECAM, la première porte sur la suspension des inscriptions sur les listes électorales. «C’est déjà fait depuis lundi (9 juillet 2018). Les instructions ont été données à nos collaborateurs afin qu’après la convocation du corps électoral, les inscriptions s’arrêtent. En qui concerne l’établissement du fichier électoral, les listes sont en train de remonter au niveau du Centre national de biométrie, pour la consolidation du fichier électoral et l’organisation définitive des bureaux de vote. Avec la convocation du corps électoral, nous aurons le nombre exact des électeurs qui vont prendre part au scrutin du 7 octobre prochain», déclare-t-il.

La deuxième implication d’ELECAM porte sur l’ouverture des candidatures. «Elles sont ouvertes depuis lundi dernier conformément à la loi, c’est dans les dix jours suivant la convocation du corps électoral, que ELECAM doit recevoir les dossiers de candidature. Donc ceux des camerounais qui désirent briguer la fonction présidentielle peuvent déjà déposer leurs dossiers au niveau de la Direction générale des élections ou au niveau des démembrements régionaux de ELECAM», indique Abdoulkarimou.   

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique