Cameroun – Présidentielle 2018/Douala : Les jeunes vont aux urnes pour le changement

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2018 - 00h46   1235                      
0
Le scrutin présidentiel de dimanche dernier a été l’occasion pour de nombreux jeunes camerounais en quête d’un nouveau président, de remplir pour une toute première fois leur devoir civique.

Malgré les obstacles qui ont entravé sa marche vers son premier processus électoral dans la matinée du  dimanche 7 octobre 2018, date de l’élection présidentielle au Cameroun,  Rodrigue Nyounai n’a pas cédé au découragement. Au bout de plusieurs heures de fouilles dans les centres et bureaux de vote, ce jeune camerounais de 32 ans a finalement trouvé son bureau de vote au Centre de l’Ecole Publique de la Cité-Sic, dans l’Arrondissement de Douala 5e. « Il était très difficile pour moi  de trouver mon bureau de vote. Depuis le matin,  je vais de centre en centre pour chercher mon nom.  Je me suis inscrit depuis un an avec des amis, leurs cartes sont  sorties sauf la mienne. C’est finalement à l’Ecole publique de la Cité-Sic que j’ai retrouvé mon bureau de vote », explique cet électeur.

Agé de 32 ans, Rodrigue Nyounai participe ainsi,  pour  la première fois  à une élection présidentielle. « En 2011 je n’ai pas voté parce que je n’avais  pas vraiment compris l’importance du vote. On se disait que nos voix ne pouvaient pas compter et que le parti  au pourvoir  devait automatiquement  gagner », justifie ce jeune camerounais.  Contrairement à 2011, date de la dernière échéance présidentielle au Cameroun, où alors âgé de 25 ans, il s’était  abstenu de voter, il croit fermement que les choses ont changé au bout de 7 ans, d’où sa motivation à aller aux urnes.  Pour  cet ingénieur en génie civil le Cameroun est en train de prendre un nouvel envol, vers une destination où les jeunes auront plus d’ouverture en termes d’emploi.

«  Je pense que les choses ont changé. Les jeunes ont de nouvelles   motivations. Nous avons des jeunes comme nous qui se sont lancés dans la campagne avec de projets profitables pour tout le  monde et principalement pour la jeunesse. Il y  a plusieurs candidats qui nous ont marqué pendant la campagne électorale,  nous avons principalement été séduits  par Cabral Libii (le candidat du parti  Univers NDR) à travers son mouvement qui nous a poussé à aller nous inscrire  pour que les choses changent », dit-il.  Poussée quasiment par la  même motivation que Rodrigue, Beatrice Mbako, une camerounaise d’une vingtaine d’années fait partie des premiers électeurs enregistrés au centre du Lycée Bilingue de Deïdo dans l’Arrondissement de Douala 1er. « J’espère que celui qui deviendra président, permettra aux jeunes de s’épanouir sur le plan professionnel et qu’il sera  vraiment engagé pour le Cameroun », souhaite cette électrice. 

C’est dans l’espoir d’embrasser un Cameroun nouveau, une nation dans laquelle les jeunes peuvent rêver, que ces électeurs, qui font partie d’un peu plus de deux millions de jeunes camerounais inscrits sur le fichier électoral,  ont effectué leur devoir civique. En attendant la proclamation des résultats, ils souhaitent que le successeur de Paul Biya, candidat et président sortant, soit celui qu’ils ont choisi ce dimanche.

Marie Louise Simo

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique