Cameroun - Présidentielle 2018/Peter Henry Barlerin: «Le souhait des Etats-Unis est que le processus électoral soit libre, juste et crédible»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Aug-2018 - 12h26   9057                      
13
Peter Henry Barlerin, Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun Archives
L’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun a réitéré la position de son pays à propos de la présidentielle du 7 octobre prochain. C’était mardi dernier lors d’une audience au ministère de la Communication.

Au sortir d’un échange de plus d’une heure avec Issa Tchiroma Bakary, Peter Henry Barlerin a indiqué à la presse que l’élection présidentielle de cette année a meublé leurs échanges. A ce sujet, le diplomate a souligné que son pays «n’a pas de candidat préféré». «Le souhaite des Etats-Unis est que le processus électoral soit libre, juste et crédible», a-t-il souligné.

Peter Henry Barlerin avait défrayé la chronique en mai dernier lorsqu’au sortir d’une audience avec le président de la République, Paul Biya, il avait indiqué à la presse qu’il avait conseillé ce dernier de «penser à son héritage et à faire comme Nelson Mandela et George Washington», suscitant dans la foulée, la colère de Yaoundé.

L’autre sujet abordé mardi dernier avec le ministre de la Communication est la vidéo récemment en circulation sur les réseaux sociaux mettant en exergue les exactions commises par certains militaires camerounais. A ce sujet, apprend-on dans les colonnes de Cameroon Tribune du jeudi 16 août 2018, l’ambassadeur Peter Henry Barlerin a salué les efforts du gouvernement camerounais, qui, à travers les différentes sorties du ministre de la Communication, a tenu à apporter toute la lumière sur ces actes.

«J’ai félicité monsieur le ministre sur ses déclarations et nous sommes d’accord que ces crimes sont terribles et que les coupables seront jugés et sanctionnés par la justice», a confié le diplomate américain. Sur la situation de la crise anglophone, Peter Henry Barlerin se dit toujours préoccupé par les violences perpétrées sur le terrain. Les Etats-unis condamnent ces actes et souhaitent que «le dialogue viennent aussi vite que possible».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique