Cameroun - Prêt du FMI de 135 milliards de FCFA/Louis Paul Motaze (ministre des Finances): «C’est le ministre de la Santé qui sera en première ligne pour la définition des objectifs de l’utilisation de cet argent»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-May-2020 - 14h04   2291                      
7
Louis Paul Motaze Archives
L’argentier national a accordé une interview à la CRTV radio au journal de 13 heures du mercredi 6 mai 2020. Louis Paul Motaze souligne par ailleurs les bonnes relations entre le FMI et le Cameroun.

Le 4 mai 2020, le conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) a accordé un nouveau prêt de 135 milliards de FCFA au Cameroun. Un argent qui sera entièrement consacré à la lutte contre le COVID-19, a indiqué le ministre des Finances (MINFI), dans une interview accordée à la radio d’Etat, la CRTV, ce 6 mai 2020.

«Nous avons une crise qui est d’abord une crise sanitaire. L’objectif du Cameroun, comme celui de tous les pays, c’est d’abord de soigner les populations. Et il nous faut suffisamment de ressources pour cela. Ça veut donc dire que quelqu’un qui sera vraiment en première ligne pour la définition des objectifs de l’utilisation de cet argent, c’est le ministre de la Santé. Nous allons travailler avec lui pour lui dire comment les choses se passent et les rapports qu’il devrait nous faire. Vous comprenez bien que si une banque vous prêtre de l’argent parce que vous lui avez dit que vous voulez construire la maison, la banque aimerait bien s’assurer que vous n’avez pas pris cet argent pour aller faire un champ… Nous devons rendre compte régulièrement au FMI sur l’utilisation de l’argent. Mais le FMI ne nous dit pas comment l’utiliser sur le plan sanitaire. C’est nous qui disons: voilà nos objectifs, voilà ce que nous voulons faire», a expliqué l’argentier national.

Le MINFI en a profité pour souligner les bonnes relations entre notre pays et l’institution de Bretton Woods. «Nous sommes un membre du FMI, nous n’avons aucun problème avec le FMI. Nous travaillons avec le FMI que nous soyons sous programme (d’ajustement structurel, NDLR) ou non… Donc nous avons de bonnes relations avec le FMI», a-t-il déclaré.

Une réponse à certains observateurs qui ont vu au différemment de l’étude du dossier introduit par le Cameroun auprès du FMI pour le prêt sus cité, un désaveu de l’institution internationale.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique