Cameroun - Prise de position: Après la nomination du Professeur Owona Nguini, le journaliste Thierry Ngongang plaide en faveur de la promotion de Pascal Messanga Nyamding

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Apr-2020 - 15h13   10049                      
12
Charles Messanga Nyamding Capture d'écran
Ce militant du RDPC, le parti présidentiel, apparaît toujours aux yeux de l'opinion comme un lésé du régime qu'il défend pourtant bec et ongles.

«Moi je pense qu’on doit aussi récompenser le professeur Charlemagne… Il est un peu indiscipliné, mais il mouille le maillot», c’est le tweet publié le 23 avril 2020 par le journal Thierry Ngongang, ancien rédacteur-en-chef de la chaîne privée STV2. Un texte accompagné d’une photo du Professeur Charlemagne Messanga Nyamding.

Tweet de Thierry Ngongang (c) capture d'écran

Notre confrère, comme plusieurs, milite donc pour la promotion du militant du RDPC, le parti présidentiel. Plusieurs messages similaires sont publiés sur la toile depuis la nomination par le Président de la République il y a quelques jours, du Professeur Mathias Éric Owona Nguini, en tant que vice-recteur à l’Université de Yaoundé I, en charge de la recherche, de la coopération et des relations avec le monde des entreprises

De son côté, Messanga Nyamding, fervent défenseur du régime en place et du Chef de l’Etat,  qui se présente comme un ‘‘biyaiste’’ convaincu, doit se contenter d’un poste de chef de département de l’intégration et de la coopération pour le développement à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC).

Pour beaucoup, le militant du parti au pouvoir n’est pas récompensé à la hauteur de son investissement. Certains estiment que Messanga Nyamding paie son ton libre qui lui permet souvent de critiquer le fonctionnement des institutions.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique