Cameroun - Prise en charge des patients du Covid-19: La députée PCRN, Rolande Ngo Issi, interpelle Malachie Manaouda, le ministre de la Santé Publique, sur la situation précaire des patients affectés par le virus

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-May-2020 - 14h37   3690                      
2
Rolande Ngo Issi, Député PCRN CIN/Archives
D’après l’élue du peuple, la gratuité de la prise en charge des malades n’est qu’une farce.

Au mois de mars 2020, Malachie Manaouda, le ministre de la Santé Publique avait insisté sur le fait que la prise en charge des patients contaminés par le Covid-19 était entièrement gratuite. C’était lors de l’une de ses communications régulières sur la stratégie nationale de lutte contre la maladie.

Cependant, quelques jours plus tard, à la lumière des témoignages rassemblés dans certaines formations hospitalières publiques par la télévision privée Canal 2 International, il s’est avéré que les assurances du membre du gouvernement n’étaient que des chimères.  Interrogés par nos confrères, certaines familles ont affirmé avoir parfois dépensé plus de 300.000 FCFA pour la prise en charge de leurs malades testés positifs au nouveau coronavirus.

Mis au parfum de la situation, le ministre de la Santé Publique (MINSANTE) a réaffirmé via un communiqué daté du 16 avril 2020, la gratuité de la prise en charge, arguant en sus que les contrevenants à cette mesure, s’exposeraient à de sévères sanctions.

Mais selon toute vraisemblance, il semblerait  que les mises en garde du Minsante s’arrêtent aux portes des hôpitaux. Du moins c’est que semble insinuer Rolande Ngo Issi, députée du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale. A en croire l’élue du peuple, la gratuité de la prise en charge des malades du Coronavirus n’est toujours pas effective, surtout dans les formations hospitalières de la ville de Douala et de Yaoundé.

«La gratuité de la prise en charge des malades atteints du Covid-19 est une farce dans les centres hospitaliers de la ville de Douala et de Yaoundé. Monsieur le MINSANTE les malades sont confus», a-t-elle twitté ce jeudi 7 mai 2020.

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique