Cameroun - Querelle: Le maire SDF de Loum désavoue Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Mar-2021 - 07h37   6840                      
0
Guy Mesmin Kuate Wambo Archives
Guy Mesmin Kuaté Wambo dénonce «des politicards qui entachent» l’image du SDF et le discréditent aux yeux des Camerounais.

Dans la guerre que se livrent les dépités du Social Democratic Front (SDF) Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu par médias interposés, le maire de Loum ne prend pas parti. Mieux, il fustige les belligérants. Guy Mesmin Kuaté Wambo a livré son opinion sur cette querelle dans un message écrit adressé ce 17 Mars 2021 aux autres militants du parti. L’élu est particulièrement virulent. Il parle de «joutes verbales dont les origines sont essentiellement rentières», ajoutant qu’il a toujours dénoncé et continue à dénoncer «des comportements mercantiles, opportunistes, égoïstes, activistes et incestueux de la part de certains politicards qui entachent l’image du parti et le discréditent aux yeux de nos concitoyens».

Guy Mesmin Kuate Wambo dénonce une lutte de positionnement exacerbée par les dernières déclarations de Ni John Fru Ndi, le président national du SDF. Il présente Nintcheu et Osih comme «des usurpateurs à plus d’un titre et même des tricheurs» et assure que «de telles forfaitures ne peuvent être admises». Il poursuit: «votre attitude irresponsable démontre à souhait votre avidité du pouvoir et vous ne méritez en aucun cas notre confiance».

Kuaté Wambo présente, au nom de la base, ses excuses aux nombreux sympathisants du SDF et à l’ensemble des Camerounais «pour ce désagrément», tout en  promettant «un jour nouveau et pour bientôt au SDF». Cela dit, il appelle les réformateurs, responsables, militants et sympathisants du SDF à une mobilisation générale autour de la convocation d’un congrès extraordinaire «dès que les conditions sanitaires le permettront pour un retour au SDF originel»,  car, ajoute-t-il, «c’est ensemble que nous pouvons».

L’affrontement entre Joshua Osih et Nintcheu a été déclenchée par une pétition envoyée aux sénateurs américains par 62 députés camerounais dont Joshua Osih. C’était une réponse aux Américains qui, quelques semaines plus tôt, avaient écrit au président américain Joe Biden pour plaider en faveur des Camerounais en  passe d'être rapatriés pour immigration clandestine. Dans leur réaction, les parlementaires camerounais avaient exigé le rapatriement de leurs compatriotes installés aux Etats-Unis et coupables selon eux, d’entretenir le conflit au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. L’association de Joshua Osih à ce projet n’avait pas plus à Jean Michel Nintcheu. Depuis, celui-ci s’en prend à son collègue député et camarade de parti l’accusant notamment de trahison et de collaboration avec le pouvoir de Yaoundé.

Joshua Osih a déjà eu à lui répondre.à plusieurs reprises. «C’est un peu nauséabond d’utiliser une guerre où il y a eu autant de morts d’hommes pour se positionner politiquement par rapport à des échéances futures en interne. Je pense qu’il y a une certaine dignité dans la politique qui ne me permet pas d’aller si bas. Maintenant, si des gens veulent donner des coups en dessous de la ceinture et utiliser ce drame pour se faire du buzz ou se faire connaître ou se donner une position, je ne suis personnellement pas concerné par ce genre d’approche qu’on a de la politique», réagissait-il le 2 mars 2021 sur Radio Equinoxe émettant de Douala.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique