Cameroun - Réaction: La gendarmerie nationale dément la tentative d'assassinat de Maurice Kamto

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Mar-2020 - 21h15   22348                      
97
Le ministre Galax Yves Landry Etoga et des gendarmes archives
Elle soutient que le gendarme appréhendé dans le cortège de l'opposant était déployé dans le cadre d'une mission classique de renseignements.

En direction de Maroua (Extrême-Nord) le 13 mars 2020, le cortège de Maurice Kamto a connu un moment d'agitation à l'entrée de la ville de Garoua (Nord).

Un gendarme en civil, à bord d'une moto et possédant une arme, a été appréhendé par l'entourage du président national du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun). Ce dernier est soupçonné d'avoir voulu attenter à la vie de l'opposant. Il a été remis aux autorités de Garoua.

La Gendarmerie nationale a réagi à travers un message publié ce 14 mars sur Facebook. Elle soutient que le gendarme en question effectuait une mission routinière de renseignements. Elle annonce l'ouverture d'une enquête afin de déterminer les responsabilités de ce qu'elle qualifie d'«actes odieux d'agression d'un sous-officier de Gendarmerie».

Ci-après, l'intégralité du démenti de la Gendarmerie nationale:

DEMENTI

Des vidéos et images, circulant dans les réseaux sociaux depuis le 13 mars 2020, mettent en scène des actes odieux d'agression d'un sous-officier de Gendarmerie au motif fallacieux qu'il aurait tenté d'assassiner le Président du MRC, lors de son passage à Garoua.

Ce personnel de Gendarmerie, déployé en civil dans le cadre d'une mission classique de renseignements, était porteur d'une arme de service dans les conditions prévues par la règlementation. Il ne faisait que son devoir et n'a à aucun moment eu d'intentions malveillantes.

La Gendarmerie Nationale condamne ces actes de violence inadmissible contre un de ses personnels.

La Gendarmerie Nationale, républicaine et citoyenne, continuera de remplir ses missions avec professionalisme au profit des populations, dans le respect des lois de la République.

Une enquête a été ouverte par la Légion de Gendarmerie du Nord pour établir les responsabilités des uns et des autres.

Démenti de la Gendarmerie nationale (c) Capture d'écran
SUR LE MEME SUJET:






Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique