Cameroun - Réaction: L’universitaire Owona Nguini affirme que Maurice Kamto a désormais peur de la prison

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Dec-2020 - 13h10   15268                      
27
Mathias Eric Owona Nguini, politologue, enseignant à l'Université de Yaoundé II archives
Dans un tweet publié après la levée du blocus au domicile de l’opposant, le vice-recteur de l’Université de Yaoundé I a ironisé sur la situation du leader du MRC.

C’est un secret de polichinelle ! Mathias Éric Owona Nguini voue une aversion sans pareil à l’égard du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) et de son leader Maurice Kamto. Et lorsque l’occasion se présente, l’universitaire ne manque jamais de tancer cette formation politique et ses responsables qui, de son avis, sont porteurs d’un projet «insurrectionnel» pour le Cameroun.

Réagissant sur Twitter le 8 décembre 2020, à la levée du blocus au domicile de M. Kamto, le vice-recteur chargé de la Recherche, de la coopération et des relations avec le monde des entreprises à l’Université de Yaoundé I a tourné en dérision la situation de l’opposant, estimant que ce dernier avait désormais peur de la prison.

«Je sens que si je demande à tonton #maurika qu’on descende seulement faire un tour à la poste centrale, il va me maudire dêêêêê !!! Mon tonton ne veut plus être assigné ooooohhhh !!! La peur de ça !!!», a twitté Pr Owona Nguini, professeur titulaire des universités depuis peu.

Tweet du Pr Owona Nguini (c) Capture d'écran

Pourtant, dans une interview accordée aux journalistes à son domicile, juste après la fin de sa résidence surveillée, Maurice Kamto s’est dit prêt à poursuivre son combat, jusqu’à donner de sa vie s’il le faut.

«S’ils veulent, qu’ils viennent encore installer leurs policiers et gendarmes-là, ça ne changera rien à l’affaire… Je vais continuer à animer plus que jamais mon parti, le MRC. Parce que notre option demeure la même: le changement dans la paix et par les urnes», a notamment déclaré l’ancien ministre délégué auprès du ministre de la Justice.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique