Cameroun - Réaménagement du Gouvernement: Le Conseil ministériel attendu

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Mar-2018 - 19h25   3951                      
0
Paul Biya et son gouvernement lors d'un Conseil des Ministres Archives
Depuis 2011 le Président de la république n’a présidé que quatre conseils ministériels.

Dans son édition du 7 mars 2018, Mutations rappelle que le dernier conseil ministériel présidé par le Chef de l’Etat s’est tenu en octobre 2015. Et depuis 2011, il n’y a eu que quatre conseils ministériels. En 2011, il a eu lieu juste après le remaniement du 9 décembre «au cours duquel il (le Président de la république) a annoncé les feuilles de route ministérielles». En 2012 le conseil s’est déroulé le 27 novembre. Et il devait connaitre l’évaluation des feuilles de route ministérielles. Le 9 décembre 2014, l’instance s’est réunie. L’annonce qui a débouché de là a porté sur le Plan triennal pour l’accélération de la croissance de plus de 900 milliards de FCFA de financement. Le dernier conseil ministériel remonte au 15 octobre 2015, après le réaménagement du 2 octobre de la même année. On note qu’en dépit des crises qui secouent le Cameroun, le Chef de l’Etat n’a pas présidé un autre conseil ministériel.

Revenant sur le dernier conseil suscité, notre confrère fait remarquer qu’au cours de celui-ci, les questions liées à guerre contre la secte terroriste Boko Haram n’ont pas été évoquées. «Ce alors même que l’armée était engagée contre la secte de fanatiques venus du Nigéria. Cette année-là par ailleurs, les caisses de l’Etat sont étriquées par le conflit mais également par la baisse des recettes pétrolières due à la chute du prix du baril de pétrole à l’international. Un début de crise qui va s’accentuer au cours des années 2016 et 2017, poussant le Gouvernement à solliciter le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour financer son économie et son budget», écrit Mutations. Le journal souligne qu’en dépit du retour du FMI, des préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 et de la crise anglophone le Président de la république n’a toujours pas convoqué un nouveau conseil ministériel.

Pourtant les socio-politistes comme Claude Abbe indiquent que «le conseil ministériel est un outil de management». Et vu de cette façon «chaque Gouvernement dans le principe a toujours besoin qu’on lui indique les pistes et les orientations sur ce qu’on attend de lui».  

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique