Cameroun - Reconnaissance: La camerounaise Agnès Antoinette Ntoumba lauréate du Prix Jeunes Talents L’Oréal-Unesco

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2020 - 15h46   8102                      
4
Agnès Antoinette Ntoumba internet
C’est une distinction mise sur pied depuis 2010 et qui est attribuée chaque année à 20 chercheuses pour l’excellence académique de leurs travaux.

La camerounaise Agnès Antoinette Ntoumba fait partie des lauréates issues de 16 pays de la 11ème édition du programme régional L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science en Afrique subsaharienne. L’information a officiellement été rendue publique le 23 novembre 2020. Ce prix est une distinction mise sur pied depuis 2010. Il est attribué depuis cette année-là à 20 chercheuses pour l’excellence académique de leurs travaux. En 2020, plus de 300 candidates étaient en course.

Le journal d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 26 novembre 2020 rapporte que lors de ce concours, la jeune camerounaise a présenté un pesticide 100% bio pour combattre les moustiques responsables du paludisme sous nos cieux. Elle explique au reporter du quotidien que: «c'est une innovation scientifique qui associe les plantes et les nanoparticules au contrôle vectoriel. Nous utilisons les nanoparticules pour booster l'efficacité des extraits des plantes et obtenir un bio insecticide».

La doctorante à l’Université de Douala, option biologie et physiologie des organismes animaux, poursuit en disant que: «la résistance des adultes aux insecticides usuels nous a poussés à explorer d'autres axes de recherches. Comment réduire déjà l'émergence des moustiques adultes? Comment utiliser l'importante flore qui nous entoure et mettre à la disposition des populations un bio insecticide respectueux de l'environnement, moins coûteux, et même réalisable par tous ?», relève le journal.

Aussi, ce prix, en plus de la reconnaissance internationale, permet à ses lauréats de bénéficier d’une enveloppe de 6,5 millions de FCFA. «Ce prix accompagne la femme chercheuse à s'épanouir d'abord dans ses travaux», a-t-elle commenté dans les colonnes du journal. «Après cette étape, il est prévu, dans un premier temps, l’éducation et la sensibilisation des populations sur le projet», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique