Cameroun - Réflexion: Mathias Owona Nguini explique son aversion pour le MRC

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Jun-2019 - 12h57   8142                      
44
Mathias Eric Owona Nguini archives
Dans un volumineux message publié sur sa page Facebook ce 1er juin 2019, l’enseignant d’université justifie ses positions radicales vis-à-vis du parti de Maurice Kamto.

Plusieurs internautes se sont sans doute posé des questions sur le changement subit de Mathias Éric Owona Nguini. Le politologue, depuis plusieurs mois, se caractérise par une aversion poussée pour le parti de Maurice Kamto, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). A travers un long message publié ce samedi 1er juin 2019, l’universitaire justifie son choix.

«Les zélotes tontinards, des ethno-fascistes de la pire espèce comme ceux de la plateforme "Le Cameroun c'est le Cameroun" (LCLC) ont pendant des années pollué la toile en confondant de manière cynique la critique décousue du régime du renouveau avec un discours viscéralement ethnocidaire contre la communauté Ekang-Fang-Beti coupable de comprendre en son sein Paul Biya !!! Ces voyous se posant en artisans grognards du MRC et de son leader promu en gourou-prophète d'un parti perverti en secte ethno-fasciste ont semé la haine sur le réseau avec la volonté de capitaliser cela au profit de la tontine», écrit l’enseignant des sciences politiques.

«C'est dans ce cadre que je suis personnellement entré en conflit qui m’ont copieusement calomnié et dénigré à partir de 2013 et surtout de 2014, pensant que leur chantage me ferait céder et m’obligerait à me ranger dès lors que j'aurais été intimidé par leurs pressions, chantages, menaces, diffamations, injures et agressions», indique Owona Nguini.

Cette situation, dit-il, a provoqué chez lui, un effet papillon. «Étonnés par ma contre-attaque, à partir de 2018, ils ont multiplié les attaques, croyant que je reculerai. Or depuis lors, il est clair que je ne peux pas reculer devant de tels hooligans sectaires et chauvins rompus à l’art de la déception, de l’intoxication, de la diversion et de la duplicité».

S’il assume sa haine viscérale pour le MRC, le fils de l’ancien ministre Joseph Owona se défend par contre d’être tribaliste. «Jamais, au grand jamais, je n’ai pris en partie une communauté pour cible consubstantielle car cela n'est pas dans mon éthique politique et idéologique», souligne-t-il. Il nie également avoir créé les expressions «tontinards» et «ethno-fasciste».

L’universitaire prévient cependant que son combat va se poursuivre. «Comme les autres républicains et patriotes, je serai debout pour lutter contre ces hooligans sectaires, ces hypocrites posés en pompiers-pyromanes en matière de coexistence cosmopolite et pluraliste».

Voici l’intégralité du texte de Owona Nguini:

L’esprit d’hypocrisie de félonie et de zizanie des démocrates zélotes tontinards et des zélotes fambazoniens: des fascistes qui allument le feu des controverses identitaires et accusent ceux qui les dénoncent pour ça, d'être les auteurs de ce sectarisme incendiaire.

Moi Mathias Éric Owona Nguini, personne ne m'intimidera en m’accusant faussement d'avoir propagé voire crée le tribalisme au Cameroun, surtout contre les membres de la communauté Bamiléké !!! Rien de moins !!! Bien entendu, tout cela est faux.

Les zélotes tontinards, des ethno-fascistes de la pire espèce comme ceux de la plateforme "Le Cameroun c'est le Cameroun" (LCLC) ont pendant des années pollué la toile en confondant de manière cynique la critique décousue du régime du renouveau avec un discours viscéralement ethnocidaire contre la communauté Ekang-Fang-Beti coupable de comprendre en son sein Paul Biya !!!

Ces voyous se posant en artisans grognards du MRC et de son leader promu en gourou-prophète d'un parti perverti en secte ethno-fasciste ont semé la haine sur le réseau avec la volonté de capitaliser cela au profit de la tontine.

Pratiquant un chantage sectariste et nombriliste inacceptable, ils ont cyniquement opté d'accuser de tribalisme, ceux qui refusaient de soutenir leur champion, critiquaient leur ligne politique ou dénonçaient leur manichéisme ou leur fanatisme.

Selon une logique bien coordonnée en phase avec le délire tribaliste d'ordre osycho-pathologique de la chauve-souris ethno-fasciste, cet intellectuel dejante et desaxe dont la folie congénitale s'est aggravée de son aversion morbide pour le renouveau, ils ont pendant près de 5 à 6 ans attaqué sur une base essentiellement ethnicité, des figures qui ne se laissaient pas enrôler dans le projet d'un MRC transforme en mécanisme de revanche ethno-politique et/ou qui pouvaient faire de l' ombre au gourou en chef des tontinards.

C'est dans ce cadre que je suis personnellement entré en conflit qui m’ont copieusement calomnié et dénigré à partir de 2013 et surtout de 2014, pensant que leur chantage me ferait céder et m’obligerait à me ranger dès lors que j'aurais été intimidé par leurs pressions, chantages, menaces, diffamations, injures et agressions.

Étonnés par ma contre-attaque, à partir de 2018, ont multiplié les attaques, croyant que je reculerai. Or depuis lors, il est clair que je ne peux pas reculer devant de tels hooligans sectaires et chauvins rompus à l’art de la déception, de l’intoxication, de la diversion et de la duplicité.

C’est dans cette perspective que ces voyous pensent me faire taire en m'accusant d'avoir véhiculé la haine intercommunautaire, quand tout mon positionnement a été de combattre leurs orientations ethno-fascistes indiscutables.

Jamais, au grand jamais, je n’ai pris en partie une communauté pour cible consubstantielle car cela n'est pas dans mon éthique politique et idéologique.

Avec un niveau cynique de mensonge, ces voyous ont voulu faire passer pour une dénonciation étendue à toute une communauté, ma critique précise vis- à- vis des vices caractéristiques de la véhémence sectariste et nombriliste de certains partisans et sympathisants du MRC posés en phalangistes fascisants!!! Ces hooligans tontinards irrités par l'acuité de mes critiques de leur duplicité effective et opérative!!!

Faussement, dans le dessein de me nuire parce que je les ai démasqués, ces mythomanes politiques ont depuis entretenu le mythe de ce que j'avais créé les termes tontinards, ethno-fascistes et zélotes pour combattre une communauté, comme si le seul fait de critiquer le MRC faisait de celui qui entreprenait une démarche aussi osée un tribaliste patente.

Les incultes et fanatiques qui se fient à de telles fadaises croient dur comme fer que c'est vrai!!! Pourtant je n'ai fait qu'ajouter le terme zélote pour qualifier le comportement intégriste, autoritariste et sectariste de ces hooligans, comportement encourage par le leader-gourou en chef utilisant de manière ambivalente la rhétorique du pouvoir comme tontine à conquérir et à contrôler pour ceux de la communauté qui a toujours contribue et cotiser pour que les " autres » (les " Nkwas " en général et les bulus en particulier)" bouffent" !!!

On m'a attribué dans un amalgame calculé l’expression " bahamisation" inventée par Éric Kennedy Foyet!!! On a voulu aussi m'attribuer à tort l’expression "tontine bahamique" qui est celle de Dany Claude.

De la même manière trompeuse, on a voulu me décerner un faux brevet d'invention de l’expression de tontinard que je ne fais que reprendre après celle de parti-tontine par moi utilisée ironiquement contre le propos revanchard de Maurice Kamto sur ceux qui bouffent pendant que les autres tontinent!!! Incultes, les hooligans tontinards m'attribuent la création du terme "ethno-fasciste" dont le créateur est le philosophe Hubert Mono Ndjana qui s'était attiré pour cela les foudres de son collègue Sindjoun Pokam!!!

Je n'ai fait que la réutiliser pour cerner précisément les groupuscules phalangistes liés à LCLC et la BAS (Brigade Anti-Sardinards) caractérisés par leurs fortes propensions à dévoyer le désaccord idéologique ou moral pour le convertir vicieusement en affrontement ethno-politique, une démarche alimentée par la mauvaise fréquentation de ce hooligan écrivain qu'est l'infâme chauve-souris jamais à court de mot vénéneux quand il faut exciter la perspective démentielle d'un Armageddon.

Voilà ce qui fonde mon opposition radicale à ces extrémistes sectaires du MRC dont la direction de ce parti n'a jamais voulu se départir!!! J'ai aussi critiqué fermement les flirts entre les mrcistes et les autonomistes anglophones dont même les prétendus modérés ont versé dans un manichéisme identitaire qui a alimenté la dérive armée de leur mouvement social!!!

Ce sont eux qui, sous prétexte de crier la marginalisation supposée ou avérée des "anglophones", ont diabolisé les "francophones" et ont délibérément fomenté une insurrection dont de nombreux républicains comme moi, avaient entrevu la perversion feudataire conduisant à une guerre civile !!!

Là aussi avec leur opportunisme et leur clientélisme politiques, les partisans du MRC ont passé le temps à semer la zizanie, alimentant par leur soutien, la dérive ethno-nationaliste et aussi ethno-fascisante de nombre d'autonomistes anglophones; ce qui a conduit à la dérive sanglante de cette mobilisation identitaire!!! y voyant une situation susceptible d'être instrumentalisée contre le pouvoir, les zélotes tontinards mêlant félonie et zizanie', ont pas complètement fait le choix de la République, condamnant superficiellement les renégats sécessionnistes mais espérant en sous-mains qu'ils pourraient être des alliés pour renverser le régime du renouveau!!!

Ainsi ceux qui comme moi, dénoncent l'intégrisme ethno-nationaliste présent même chez les modérés fédéralistes parce qu'il alimente la corrosion de la République et favorise les divisions sectaires, sont traités à tort comme des extrémistes et injustement qualifiés de génocidaires, simplement parce qu'ils refusent de légitimer l'imposture séparatiste ou confédéraliste ou ultra-autonomiste!!!

Les hypocrites tontinards exultent très souvent quand les bandits ambazoniens usent de la violence barbare contre les vaillants soldats et policiers ou innocents enseignants ou ouvriers, qui sont tués parce qu'ils ont accepté de défendre ou de servir la République, face à l'abjection de la sécession organisée par les hooligans aventuriers de l'ambazonisme armée, ces renégats en bandes!!!

Ces voyous soutiennent le discours immonde de LCLC et se taisent devant les outrances fascistes de ce psychopathe. On a même vu leur gourou en chef laisser parler son inconscient en reprenant les postures malheureuses de stigmatisation des Bulu qui sont celles exprimées par l’infâme chauve-souris.

Voilà le fond hypocrite et haineux de ces zélotes dont les plus lâches et grossiers n’ont jamais manqué comme celui ou ceux qui se cachent derrière le faux profil anonyme de Kand Owalski pour m'attaquer par traitrise, d’user de toutes les bassesses pour me flétrir et me calomnier.

Qu’ils se le tiennent pour dit, des voyous minables et de fieffés couards incapables d'assumer leur identité et leurs positions ne sauraient m’intimider.

Comme les autres républicains et patriotes, je serai debout pour lutter contre ces hooligans sectaires, ces hypocrites posés en pompiers-pyromanes en matière de coexistence cosmopolite et pluraliste. Moi Mathias Éric Owona Nguini, je rappelle à ces zélotes qu’ils ne sont en mesure de donner aucun cours de tolérance à ma famille qui est une vraie école de vivre-ensemble camerounais et africain car cette famille est à elle-seule un creuset de diversité et un foyer de rencontre inter-ethnique.

Ce ne sont pas eux obsédés par l'aversion ethniciste qui pourront donner à la famille Owona Joseph des leçons de tolérance et d'ouverture. Cela dit, cette famille ne saurait accepter de coexister avec l’intolérance ethno-fasciste.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique