Cameroun - Région du Sud: Violentes émeutes à Sangmalima suite à l’assassinat d’un conducteur de moto

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Oct-2019 - 21h57   13534                      
51
Émeutes à Sangmelima Facebook
Des scènes de guérilla urbaine ont été observées pendant une bonne partie de cette journée du 9 octobre 2019

Que s’est-il réellement passé à Sangmelima ce jeudi 9 octobre 2019? La toile a été inondée d’images de scènes de guérilla urbaine dans le chef-lieu du département de Dja-et-Lobo, région du Sud.

Les versions divergent sur les origines de ces incidents. Selon certains témoins, tout serait parti de l’assassinat d’un conducteur de moto, originaire de la zone. La rumeur aurait circulé sur le fait que son présumé bourreau,  appréhendé par la police, était un ressortissant Bamoun.

La foule en furie, composée d’autochtones selon les mêmes témoignages, se serait alors dirigée vers le commissariat central de Sangmelima où ce dernier était gardé, bien décidée à en découdre avec lui.

Cette version non officielle est battue en brèche par un communiqué du préfet du Dja-et-Lobo, Koulbout Aman David. L’administrateur civil principal hors échelle indique que le corps sans vie du nommé Belinga Benjamin Junior (27 ans), a été retrouvé au quartier Nyazanga par les membres de la famille.

La descente des autorités sur les lieux a permis d’inhumer la dépouille qui se trouvait dans un état de putréfaction avancée, souligne le communiqué du préfet.

Le suspect, un certain Mefoua Wilfried (31 ans), a été interpellé par la police, en possession de certains objets personnels de la victime, dont son téléphone et ses babouches.

Selon les dires de la famille, sieur Mefoua aurait promis de faire la peau au défunt.

Le préfet indique que dans la foulée, un voleur de moto, du nom d’Amidou Djoutamboui, a été interpellé par les éléments du commissariat central de la ville. C’est donc la coïncidence de ces deux évènements qui aurait créé la confusion.

«Le Préfet en appelle au calme des populations et rassure qu’il ne s’agit nullement d’un problème inter-ethnique», renseigne le communiqué.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique