Cameroun - Régionales 2020: Le Conseil National de la Communication prescrit «professionnalisme, rigueur et probité» aux médias pendant la campagne électorale

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Nov-2020 - 12h36   5201                      
2
Peter Essoka Archives
L’organe de régulation des médias a, lors de sa session permanente le vendredi 20 novembre 2020, réitéré les règles de bonne conduite aux médias en période électorale, à la veille du lancement de la campagne.

La campagne électorale en vue de l’élection des conseillers régionaux du 6 décembre 2020, s’est ouverte ce samedi 21 novembre 2020. A l’occasion de cette opération électorale qui marque le parachèvement de la mise en place du processus de décentralisation, le Conseil National de la Communication (CNC) monte au créneau pour exercer pleinement son rôle de régulateur des médias pendant le processus électoral. A l’ouverture le vendredi 20 novembre 2020 de la session permanente du conseil à son siège à Yaoundé, à l’occasion du lancement de la campagne, le président de l’instance, Peter Essoka, a prescrit aux médias «professionnalisme, rigueur et probité», dans l’exercice de leurs activités durant cette élection.

«Sans caporaliser les lignes éditoriales des différentes rédactions dans un contexte d’affirmation de la liberté de presse, et dans un souci pédagogique de renforcement des capacités, nous devons veiller que les professionnels des médias assurent une couverture objective, équitable et impartiale du scrutin», a-t-il ajouté, en insistant sur la neutralité du rôle que doit jouer le journaliste dans l’édification des institutions démocratiques.  

Plus concrètement, le CNC veillera, durant le processus électoral, à la responsabilité du journaliste en période électorale; l’implication directe du journaliste dans la campagne électorale; le temps d’antenne réglementaire et les émissions de traitement normal de l’information pendant la période électorale; l’interdiction de la publication et de la diffusion des tendances ou des résultats de l’élection; les actions promotionnelles des candidats; le contentieux électoral; la proclamation des résultats de l’élection; la question du rôle des radios communautaires en période électorale.

«Le conseil veillera également au respect strict par les partis politiques en lice, du temps d’antenne qui leur a été imparti par décision du ministre de la Communication, notamment dans les médias publics. Les médias privés quant à eux, peuvent poursuivre la diffusion de leurs programmes en veillant au respect des sacro-saints principes d’équilibre de l’information, de pluralisme et de transparence», renchérit Peter Essoka.

Pour assurer cette veille médiatique, le CNC va devoir décupler son rythme de travail. D’ailleurs ses services techniques seront à pied d’œuvre pendant la campagne électorale, avec au bout le rapport de monitoring de l’ensemble des actions médiatiques répertoriées durant la campagne.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique