Cameroun - Régions anglophones: Le ‘‘gouvernement’’ d’Ambazonie menace d’imposer des villes mortes illimitées si les leaders séparatistes ne sont pas libérés

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Oct-2019 - 15h26   10823                      
23
Des leaders séparatistes archives
Il donne trois semaines aux autorités de Yaoundé pour libérer tous leurs camarades emprisonnés à travers le pays.

La tenue du Grand Dialogue National à Yaoundé semble n’avoir pas modifié la position du gouvernement de la République imaginaire d’Ambazonie, qui réclame l’indépendance des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Dans un message audio en circulation sur internet et attribué à Chris Anu, son porte-parole, le gouvernement d’Ambazonie exige la libération sans condition de tous les leaders séparatistes incarcérés dans les prisons du pays.

«Nous donnons trois semaines aux autorités du Cameroun français pour libérer, sans condition, tous les nos camarades incarcérés dans les prisons», a-t-il déclaré.

«A partir de ce 6 octobre 2019, si dans trois semaines nos camarades ne sont pas libérés comme ils (le gouvernement camerounais) ont libéré leurs prisonniers politiques, le gouvernement intérimaire d’Ambazonie va déclarer des villes mortes illimitées sur l’ensemble du territoire du Southern Cameroons Ambazonia», menace Chris Anu.

Il pense que le Grand Dialogue National organisé à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre 2019 est une moquerie du gouvernement camerounais vis-à-vis des populations des régions anglophones. Un dialogue organisé, croit-il savoir, uniquement pour remettre en liberté Maurice Kamto et ses partisans.

Dans ce message, il accuse l’armée de continuer à tuer des personnes innocentes au Nord-Ouest et au Sud-Ouest.

Yaoundé n’a pas encore réagi à cette sortie qui démontre que le chemin est encore long vers une sortie de crise dans les régions anglophones.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique