Cameroun - Réhabilitation du barrage de Song Loulou: «Les rapports des consultants sont alarmistes», déclare Théodore Nsangou

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jun-2018 - 15h56   4528                      
5
Théodore Nsangou, DG d'EDC Capture d'écran
Le Directeur général d’Electricity Development Corporation présente la nature des travaux de réhabilitation qui vont être faits sur cet ouvrage.

Mis en service en 1977 avec une puissance installée de 384 Mw, le barrage de Song loulou est logé dans le département de la Sanaga Maritime dans la Région du Littoral. Après 41 années de fonctionnement d’après les rapports des consultants, le barrage fait face aujourd’hui à un problème grave de génie civil. Pour remédier au problème, le Gouvernement a décidé d’attribuer la réhabilitation de l’infrastructure à Electricity Development Corporation (EDC).

«Depuis bientôt huit ans, les rapports de différents consultants sont extrêmement alarmistes. On en est arrivé à un niveau où on devrait mettre en place ce qu’on appelle un plan d’urgence de réhabilitation du barrage. Après cela on va passer à la grosse réhabilitation qui va nécessiter l’arrêt d’un groupe sur huit par an, afin de monter en puissance. Cela va nécessiter une extension du barrage en rive droite. Il faudra être capable d’installer deux à trois groupes de même puissance pour bénéficier des apports des eaux du barrage réservoir de Lom Pangar et permettre ainsi une régularisation supérieure à 110m3/s toute l’année. Il faudra surtout absolument maintenir le niveau de profondeur, malgré les travaux de réhabilitation. Au terme de l’extension, on pourra s’attendre à 150Mw supplémentaires de puissance garantie. Cela s’ajoute aux 450Mw actuels. C’est énorme. Et très bien pour tous les acteurs économiques. Tout ceci va permettre d’atténuer le’s déficits prévisionnels à l’horizon 2020-2021», explique Théodore Nsangou.

Pour ce qui est des travaux de réhabilitation du barrage de Lagdo que va également devoir assurer EDC, le DG indique que la méthodologie de travail est similaire à celle mise en place pour la Centrale d’Edea qui avait le même type de groupe. «Le diagnostic fait nous a conduit pour répondre aux très hautes instructions du Chef de l’Etat à préparer un dossier d’appel d’offres auprès des entreprises qui ont été pré-qualifiées par la Présidence de la République», ajoute Théodore Nsangou.

 

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 [email protected]roon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique