Cameroun - Religion: Jean Samuel Hendje Toya (président général de l’EEC) sur Equinoxe télévision: «quelques personnalités veulent caporaliser l’Eglise évangélique du Cameroun»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Sep-2017 - 15h42   3162                      
2
Jean Samuel Hendje Toya Hendje Toya
Le dirigeant contesté accuse la justice camerounaise de vouloir juger Dieu. Il se dit ouvert au dialogue avec ceux qui dénient à lui et à son bureau toute légitimité.

Le pasteur Jean Samuel Hendjé Toya a effectué sa première grande sortie dans les médias depuis que la crise née de son élection a éclaté. Le président général de l’Eglise évangélique du Cameroun (EEC) s’est longuement exprimé  le dimanche 24 septembre 2017 dans le programme d’Equinoxe Télévision, GEOPOLIS. Le révérend Hendjé Toya a admis  que l’EEC est sous influence et que des personnalités interviennent  dans sa vie.  « C’est vrai, c’est ça le problème. Il y a même quelques personnalités qui veulent caporaliser l’église évangélique du Cameroun. Et c’est parce que nous leur disons « non » qu’effectivement il y a des problèmes », confié le professeur Hendje.

Il déclare que personne ne peut faire le travail de l’autre et souhaite  que « chacun coure dans son couloir » car croit-il, cette influence est nocive pour l’EEC.  Décrivant cette situation le président général de l’EEC explique que « les laïcs sont très impliqués dans la vie de l’Eglise et quelques-uns d’entre eux veulent profiter de leurs oripeaux (militaires, politiques, administratifs, financier) pour imprimer leur point de vue à l’Eglise ». Il assure néanmoins que les temps ont changé et que cela ne peut plus se faire parce que les pasteurs formés maintenant ont plus de consistance intellectuelle que leurs devanciers.  Il jure que « ce message passe ». Et surtout que les  forces de l’argent ne l’effraient pas.   

Evoquant la décision de justice qui suspendait l’élection de son bureau et dont il fit appel, il déclare que la suspension même confirmée ne saurait être effective. L’occasion pour lui de contester le rôle des instances judiciaires dans la crise qui a cours. « Le dossier des élections de l’EEC comme dans toute église et même toute association ne relève pas du ministère de la justice. L’implication du ministère de la justice dans le dossier est tout simplement une intrusion.  Les affaires de l’Eglise c’est pas le domaine de la justice elle entre dans des choses qui ne la concernent pas. C’est l’église de Dieu on ne juge pas Dieu », martèle-t-il. Non sans indiquer que si les sous-préfets continuent d’interdire les manifestations de l’EEC il va passer outre. Ses derniers mots vont à l’endroit de ses adversaires. « Nous sommes ouverts nous continuons de tendre la main mais la main ne restera pas éternellement tendue », déclare l’homme de Dieu sur le ton de la menace.

Ci-dessous la vidéo de l’interview accordée par le président général de l’EEC à Equinoxe Télévision 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique