Cameroun - Religion: La communauté musulmane célèbre la fête du mouton ce 20 juillet 2021

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Jul-2021 - 09h09   1468                      
0
Fête de la Tabaski Archives
La célébration se déroule dans les mosquées, lieux de prières et domiciles dans un contexte de crise sanitaire de Covid-19.

Les fidèles musulmans camerounais sont en fête ce jour. Ils célèbrent la fête du mouton, encore appelée Tabaski. Une fête religieuse légale qui impose un férié sur toute l’étendue du territoire. Le chef de l’Etat a d’ailleurs décrété hier 19 juillet 2021, journée fériée à la veille de cette fête ce 20 juillet. Un décret conforme à la loi du 7 décembre 1973 fixant le régime des fêtes légales, modifiée et complétée par la loi du 8 juin 1976.

Dès ce matin, les fidèles se sont déployés dans les mosquées et différents lieux de prière retenus pour la circonstance. Comme l’an dernier, la célébration se tient dans un contexte de Covid-19. Mais les fidèles sont autorisés à se ressembler dans le respect des mesures barrières. Notamment le port du masque, le lavage des mains à l’eau avec du savon et la distanciation sociale.

Après la prière, place sera consacrée à l’immolation du mouton, avant les agapes dans les domiciles. En effet, la fête du mouton correspond au 10e jour du mois hégirien en souvenir du sacrifice d’Ibrahim. Elle fait directement écho à l'épisode du sacrifice d'Abraham (Ibrahim en arabe) qui figure à la fois dans le Coran et dans l'Ancien Testament de la Bible. Au cours d'un songe, Abraham se voit procéder au sacrifice de son fils. Alors qu'il est prêt à obéir à cette vision, signe de sa confiance et de sa soumission envers Dieu, l'ange Gabriel intervient et substitue au fils d'Abraham un mouton.

Dans ce récit coranique, apparaît à la fois la mise à l'épreuve de la foi et la miséricorde divine. Notons que la sourate 37 (versets 105 à 113) fait état d'une « immolation généreuse », en lieu et place du sacrifice du fils d'Abraham, qui s'apparente pour les interprètes de la religion musulmane au sacrifice d'un mouton ou d'un bélier, parfois d'une chèvre ou d'une vache. La fête du mouton vient clore le pèlerinage à la Mecque.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique