Cameroun – Répression : Le sous-préfet de Yaoundé 3ème a fait interdire la réunion de présentation du document contenant la proposition de modification consensuelle du code électoral pour « ingérence dans les compétences législatives »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Nov-2021 - 16h30   6838                      
20
Des membres de la plateforme face à la presse capture d'écran
Les partis politiques et les autres partenaires impliqués dans cette opération entamée le 31 Mars 2021 dénoncent un acte qui « consacre le mépris de l’Etat de droit ».

La présentation du document contenant la proposition de modification consensuelle du code électoral  prévue à l’hôtel Hilton de Yaoundé entre 11 heures et 13 heures le 24 Novembre 2021 n’a pas eu lieu. Le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 3ème Serge Biwele Sal agissant par l’entremise  de son adjoint, l’a interdite une heure avant le début de la cérémonie.

L’administrateur civil explique dans l’arrêté daté du 22 Novembre 2021 que la rencontre entre les membres de la plateforme ayant travaillé sur le document et les quelque 250 invités attendus n’est pas autorisée  pour « ingérence dans les compétences législatives » et « tenue en cours de la session parlementaire ».  Comme il fallait s’y attendre la décision de l’administrateur civil n’a pas enchanté les organisateurs.  

Ils dénoncent « le caractère burlesque de l’arrêté daté du 22 Novembre  2021, « dissimulé pour être servi à une heure du début de la réunion, bien que conformément aux dispositions  légales en vigueur en République du Cameroun, la déclaration de réunion publique ait été déposée le 4 Novembre 2021, dans les services du sous-préfet territorialement compétent ».

Les membres de la plateforme regrettent et condamnent ce qu’ils considèrent comme « une dérive et insulte à l’intelligence des Camerounais ». Pour eux aucun des deux motifs avancés pour interdire la réunion de mercredi n’est juridiquement   fondé.  La plateforme se dit déterminée à aller au bout de son action. Elle annonce qu’elle va se constituer en délégations pour porter le résultat de ses travaux aux membres du corps diplomatiques,  aux organisations religieuses et de la société civile, aux organisations politiques  non encore impliquées  à la diaspora et à tous ceux qui sont intéressés.

Une version digitale va être mise à la disposition de quiconque veut accéder aux travaux réalisés par les   représentants du   Mouvement Progressiste, du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun,  du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale,  du Social Democratic Front, l’Union Démocratique du Cameroun, de l’Union des Mouvements Socialistes, de  l’United Socialist Democratic Party ainsi que des autres participants.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique