Cameroun - Réseaux sociaux: Sur Facebook, passe d’armes électrique entre les journalistes Jean Lambert Nang et J. Remy Ngono

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Apr-2020 - 13h53   12700                      
36
Jean Lambert Nang Culturebene
Le premier ne reconnaît pas à l’autre la qualité de journaliste. Le second se vante d’avoir une plus grande notoriété.

Le torchon brûle entre Jean Lambert Nang et J. Remy Ngono. Les deux journalistes se donnent en spectacle depuis quelques jours sur Facebook, se traitant mutuellement de noms d’oiseaux.

Tout serait partie d’une première attaque de l’ancien chef du service des sports de la télévision nationale camerounaise, la CRTV: «Il n’est pas et ne sera jamais un journaliste détenteur d’un diplôme universitaire. C’est un animateur d’écran sonore qui fait la tapette auprès de ceux qui lui prêtent leur micro. Un homme normal ne se dévisage pas en se décapant la peau… Alors qu’il arrête de chialer sur ceux qui ont du mérite.  Sinon… », a violemment taclé Nang.

J. Rémy Ngono (c) Facebook

La réaction de l’ancien chef de chaîne de la Radio Tiemeni Siantou n’a pas tardé. «J.Remy Ngono, Journaliste Wikipédia, fait péter le crâne vide du sardinard Jean Lambert Nnang. Pour certaines charognes raffolant la sardine dont la plupart tapies dans l’obscurité de Yaoundé J. Remy Ngono l’homme à la langue serpentine et aux godasses tribo-électriques ne disposerait d’aucun diplôme même pas un certificat d’études maternelles… Jean Lambert Nang créature sombre du néant des trous de Yaoundé dont la carrière ne se résume qu’à un mot et une phrase : CRTV... Quelle image ! Wikipédia d’ailleurs n’a jamais ouï dire du personnage», a rétorqué Remy Ngono.

Il faut noter que notre rédaction a choisi de censurer les attaques les plus abjectes de part et d’autre.  La petite querelle ne s'arrête pas à ce niveau. Des internautes sont rentrés dans la danse en distribuant des bons et mauvais points à l'un ou l'autre confrère.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique