Cameroun - Retrait CAN 2019: Les réactions du Senat et de l’Assemblée nationale.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Dec-2018 - 21h07   1226                      
0
Les parlementaires apportent leur soutien indéfectible au Chef de l’Etat Paul Biya

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football a rendu le vendredi 30 novembre 2018, son verdict sans appel du retrait de la CAN 2019 au Cameroun au moment où les parlementaires s’apprêtaient à boucler la 3e session budgétaire de l’année législative 2018.

Le lendemain, samedi 1er décembre, pendant leurs différents discours de clôture, le président du Senat et son homologue de l’Assemblée nationale ont saisi l’occasion de dire ce qu’ils pensent de la déchéance du Cameroun en ce qui concerne l’organisation de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

A la chambre basse, Cavaye Yeguie Djibril a ouvert son discours par la polémique autour de la CAN 2019. « Au moment où s’achève la 3ème session ordinaire de l’Assemblée Nationale pour l’année législative 2018, la Confédération Africaine de Football (CAF) vient d’annoncer le retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. La Représentation Nationale prend acte de cette décision. Elle demande au peuple camerounais de garder son calme et de continuer à vaquer avec sérénité à ses activités. Face à cet évènement, que les camerounaises et camerounais fassent preuve de maturité et de patriotisme. Evitons toute récupération surtout à des fins inavouées » a déclaré celui qui dirige la chambre basse depuis 26 ans, sous la bannière du RDPC, le parti politique au pouvoir.

Aboubakary Abdoulaye, premier vice-président du Senat qui préside la session budgétaire de novembre en remplacement de Marcel Niat Njifenji malade, a aussi tenu un discours d’apaisement et de soutien au Chef de l’Etat Paul Biya.

« Nos ressentiments en tant que parlementaires, après la récente décision de la CAF, ne pouvant être interprétés comme une expression de l’esprit sportif à l’exemple de son Excellence Monsieur le président de la République, Paul Biya dont l’action politique et diplomatique représentent dans une large mesure de compréhension et de tolérance, et ne portant aucune atteinte à sa détermination à poursuivre son programme politique et diplomatique au nouveau national et international»

Ainsi, les parlementaires apportent leur soutien indéfectible au Chef de l’Etat Paul Biya sans doute affecté et humilié par le retrait de l’organisation de la phase finale de la CAN 2019 de football au Cameroun.

Alors que des indiscrétions mettaient la puce à l’oreille depuis un certain temps sur un retrait possible de la CAN au Cameroun, Paul Biya démentait en prenant solennellement l’engagement de faire jouer cette 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations dans son pays.

« La CAN 2019, c’est déjà demain ; vous avez rendez-vous avec l’Afrique sportive ici même  au  Cameroun. Et le Cameroun sera prêt le jour dit, j’en prends l’engagement » Finalement, le premier sportif camerounais essuie aujourd’hui un échec politique retentissant.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique