Cameroun – Retraite: Serge Espoir Matomba veut quitter la tête de son parti, le PURS

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jul-2021 - 16h53   4670                      
4
Serge Espoir Matomba à ABK Radio ABK Radio
Sur ABK Radio mercredi matin, le premier secrétaire a annoncé qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat.

Serge Espoir Matomba ne veut pas s’éterniser à la tête du PURS (Peuple Uni pour la Rénovation Sociale). C’est ce qu’il a laissé entendre ce 21 Juillet au cours de l’interview qu’il a accordée à ABK Radio.   L’homme politique  a expliqué que la restructuration (des cellules au bureau politique en passant par les fédérations et  les confédérations) des organes de son parti en cours préparait en quelque sorte son retrait de sa direction.  « C’est acté. Si vous voyez que nous sommes en pleine restructuration, nous allons arriver au bureau politique. Quand on arrive au bureau  politique cela veut dire que là on a des personnes qui seront habilitées à occuper les plus hautes fonctions du parti. Je ne compte plus me représenter en tant que premier secrétaire, mais je resterai bien évidemment membre très actif », a-t-il répondu lorsque l’on lui a demandé s’il comptait demeurer premier secrétaire au terme de son actuel mandat.

Serge Espoir Matomba compte jouer un rôle honorifique. « Il faut savoir que les textes du parti garantissent à toute personne qui a été premier secrétaire une place de choix dans le parti. C’est-à-dire que vous   entrez immédiatement dans le conseil des sages qui vous confère cette position », indique le candidat à l’élection présidentielle de l’année 2018.

Voici ce que Matomba répond lorsque l’on lui demande  comment il réagirait si  les militants lui disent qu’il n’y a pas mieux que lui : « je dirais aux militants ce que je leur ai dit il y a quelques années lorsque j’ai voulu partir. C’est vrai que les textes du parti me permettaient encore de rester. Je leur dirai que je ne suis pas le détenteur de la science infuse ou alors l’homme par qui tout dans le parti doit passer. Vous savez le parti est dynamique et on ne peut passe prévaloir  d’être la personne la plus intelligente, la plus assidue, la plus pondérée, a plus à même de réaliser quelque chose. Tout  le monde peut le faire.   C’est pour cette raison qu’il faut toujours créer un cadre pour que les uns et les autres puissent travailler et émerger ». Dans cet ordre d’idées, Serge Espoir Matomba déclare que les médias contribuent à cristalliser l’attention sur sa seule personne lorsqu’ils s’intéressent à son parti. Il déplore le fait que cela se fasse au détriment d’autres cadres qu’ils peuvent solliciter.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 [email protected]roon-info.net
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique