Cameroun - Révélation: Le patriarche Victor Fotso a failli être inhumé en France !

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jul-2020 - 11h36   5725                      
2
Fotso Victor Archives
La dépouille de l’ancien maire de Bandjoun, décédé le 19 mars 2020, avait déjà été transférée dans un funérarium, en l’absence d’un membre de sa famille pour «pourvoir aux funérailles» conformément à la législation française.

Le richissime homme d’affaires, Victor Fotso, décédé le 19 mars 2020 à Neuilly-Sur-Seine, près de Paris, a été inhumé le 20 juin 2020 à Bandjoun (Ouest), sa ville natale. Ses obsèques ont été empreintes de rififi au sein de son immense famille, avec deux factions qui s’étripaient sur la programmation desdites obsèques. Pourtant, l’ancien maire de Bandjoun a failli être inhumé en France, si l’on s’en tient à une correspondance de la direction de l’hôpital américain de Neuilly où il a rendu l’âme, tout seul, sans l’ombre d’un membre de sa famille à son chevet.

Selon le quotidien Le Jour de ce vendredi 3 juillet 2020, cette correspondance de Valérie Richard de la direction juridique de l’hôpital américain de Neuilly, datée du 26 juin 2020, est une réponse à «une sommation interpellative  servie à l’hôpital le 2 juin 2020 à la demande de Mme Megho Tangho Line Chantal, épouse Fotso». Cette démarche requerrait des détails sur la prise en charge du corps de son défunt époux, afin d’être fixée sur le genre de mort. C’est alors que l’hôpital révèle que Victor Fotso n’avait personne à ses côtés au moment de son décès.

«A titre liminaire, nous tenons à vous rappeler que les normes juridiques actuellement en vigueur, ne permettent pas à l'Hôpital Américain, qui ne dispose pas de chambre mortuaire, de conserver le corps d'un patient décédé. Puisqu'il n'a pas été possible au Directeur de l'Hôpital de joindre ou de retrouver dans un délai de dix heures à compter du décès du patient Monsieur Victor Fotso l'une des personnes ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, conformément aux dispositions de l'article R. 2223- 76 du CGCT, le corps de Monsieur Victor Fotso a été transféré au funérarium de Ménilmontant le 20 mars 2020», apprend-on de Valérie Richard.

Le canard de Haman Mana croit savoir que la dépouille du magnat de l’industrie camerounaise était destinée à l’inhumation ou à la crémation. Mais c’est grâce à « l'ambassade du Cameroun en France qui, saisie, a pu empêcher cette issue», renseigne le journal.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique