Cameroun - Révélations sur les abus sexuels subis par Daphne: Le showbiz prend fait et cause pour l’artiste musicienne

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Sep-2020 - 08h12   5748                      
1
Daphne N'jie archives
De nombreux artistes ont  envoyé des messages pour saluer le courage de cette dernière.

La lente agonie d’une fille violée dans son enfance, et qui a peu à peu sombré dans la dépression, avant d’entrevoir une lueur d’espoir. C’est ainsi qu’on pourrait décrire la vie de la hitmaker Daphne Njie, qui collectionne les trophées et les millions de vues sur Youtube. Du moins, c’est de cette manière qu’elle l’a présentée dans un billet publié, le lundi 28 septembre 2020, sur Facebook et Instagram.

«Je m'appelle Daphne NJIE Efundem. J’ai été violée dans mon enfance par une personne dont je ne me souviens plus. J'ai vécu une série de dépressions, de crises d’anxiété et de panique et une détérioration de ma santé en raison du traumatisme que j’ai traversé. Je souffre d'attaques de panique et vomis à chaque fois que j'essaie de devenir intime parce que je sens la forte odeur de sa sueur et des flashbacks de la scène. Après la fin de ma première relation, je ne pouvais pas me pardonner d'avoir laissé un homme en moi à nouveau. Les choses ont empiré quand quelqu'un à qui je me suis confié m'a dit "regarde celle-là qui ne se souvient même pas qui a pris sa virginité" à ce moment-là, j'ai été complètement abattu. . Je me sentais comme une chose sale et sans valeur. En 2013, on m'a diagnostiqué un problème de santé, mais je n'ai pas pu recevoir de traitement en raison de ma peur de pénétrer quoi que ce soit dans mon vagin. J'ai fréquenté un certain nombre de gars qui ne pouvaient pas comprendre pourquoi je ne pouvais pas avoir de relations sexuelles», a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Les confessions de Daphne ont ému un grand nombre d’internautes et de blogueurs à travers l’Afrique, ainsi que l’immense majorité du gratin people camerounais. Des femmes politiques, des artistes, des influenceurs web, des blogueurs. Tout le monde a voulu saluer son courage en lui adressant des messages de soutien. C’est notamment le cas des artistes Lady Ponce, Blanche Bailly, Mani Bella, Ewube, Mr Leo, Salatiel etc. de la député PCRN, Nourane Foster, de l’unique fille du couple présidentiel Brenda Biya. Le point commun entre toute cette solidarité manifestée par les camerounais, est le consensus autour du caractère abjecte des abus sexuels. La native de Buea a d’ailleurs promis qu’elle va mettre tout en œuvre pour défendre les victimes de ces violences  à travers sa fondation bewomanbydaphne.

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique